x

Face à la guerre – Dialogues européens : « des Balkans à la mer Noire : héritages, identités et trajectoires européennes » – les 13 et 14 juin 2024 à Sofia et Plovdiv

#EuropeanDialogue

Les « Dialogues européens » proposent une série de tables rondes réunissant intellectuels, artistes et écrivains à Sofia et Plovdiv sur le thème « des Balkans à la mer Noire : héritages, identités et trajectoires européennes ».

Quelle histoire européenne partageons-nous ? Quelles sont les références culturelles, ainsi que les récits politiques qui façonnent et font vivre le projet européen à Sofia et à Paris, à Kiyv et à Bucarest, à Varsovie, Riga et à Budapest, à Belgrade, à Sarajevo et à Chisinau ainsi que dans toutes les autres capitales européennes ? Ces questions revêtent une urgence particulière depuis l’invasion de l’Ukraine par la Russie en février 2022.

Pour répondre à ces questions, l’Institut français de Paris a lancé à l’automne 2023 un cycle de débats publics en Europe intitulé « Face à la guerre – dialogues européens ». Le programme a débuté à Prague au sein de l’Université Charles dans le cadre du forum annuel Prague European Summit et s’est poursuivi à  Vilnius, Varsovie, et Amsterdam avant de se dérouler en Bulgarie, à Sofia et Plovdiv.

À travers des réflexions, des débats, des moments artistiques et littéraires, les rencontres en Bulgarie permettront d’évoquer les transformations de l’Europe face à la guerre et, plus spécifiquement pour l’Europe du Sud-Est, les enjeux d’héritages et d’identités, d’espaces et de territoires, de ruptures et de renouveau, dans cette partie du continent qui a vocation, dans son ensemble, à faire partie de l’Union européenne. 

L’étape bulgare des « Dialogues européens » permettra ainsi de rassembler experts, décideurs, intellectuels et artistes de la région et d’autres parties de l’Europe afin d’évoquer ce que l’Europe du Sud-Est peut apprendre aux Européens sur les parcours et le devenir du continent. Les thématiques abordées à travers des tables rondes et différentes séquences participatives seront ponctuées d’événements artistiques et littéraires.  

Sofia, 13 juin 2024
Institut français, 11:00 – 20:00


Plovdiv, 14 juin 2024
Résidence Balabanov, 14:00 – 17:30


Sofia, 15 juin 2024 / Focus Art
Institut français et la Galerie Synthesis

LANGUES
Français, anglais, bulgare (traduction simultanée)

INSCRIPTION
Entrée libre sur inscription: https://t.ly/T-Hww

PROGRAMME 13 JUIN / SOFIA

Projet de programme

11h00-11h30 – Ouverture officielle

Lieu : Institut français de Bulgarie, 3, place Slaveykov

Nayden Todorov, ministre de la Culture bulgare

Sophie Renaud, directrice Coopérations et Dialogues des sociétés, Institut français

11h30-13h00 – Table ronde : l’Europe face à la guerre

La guerre d’agression russe en Ukraine constitue un bouleversement pour l’Europe, qui se trouve confrontée à la nécessité impérieuse d’apporter un soutien massif à ce pays. Après des années de naïveté qui ont peut-être engendré un manque de préparation face à la menace russe, malgré les avertissements émanant des pays issus des « terres de sang », pour reprendre l’expression de l’historien américain Timothy Snyder, sommes-nous désormais sortis de cette phase ? L’invasion russe a également incité les décideurs européens à revoir leur approche de l’élargissement de l’UE afin de contrer Vladimir Poutine et ses ambitions. Quels impacts la guerre en Ukraine a-t-elle également eu sur l’Europe du Sud-Est et sur les politiques étrangères dans cette région ?

Sylvie Kauffmann, directrice éditoriale et journaliste au Monde (France)

Vessela Tcherneva, directrice adjointe du European Council on Foreign Relations et cheffe du bureau de Sofia (Bulgarie)

Constantin Sigov, philosophe (Ukraine)

Una Bergmane, politiste et historienne (Lettonie)

Modératrice : Elena Maximin, rédactrice en chef adjointe du Grand Continent  (France)

13h00-14h00 – Déjeuner libre

14h00-14h15 – Discours introductif / Keynote speaker : Ahmet Insel, politiste et universitaire (Turquie)

14h15-15h45 – Table ronde : les Balkans et les imaginaires frontaliers

En raison de leur histoire complexe, du poids des empires, des rapports ambivalents avec l’Europe et de leurs nombreuses divisions politiques, ethniques et religieuses, les Balkans ont longtemps été le théâtre d’imaginaires divers liés aux frontières. Ces représentations peuvent évoquer à la fois des notions de séparation sanglante et de bon voisinage, de richesse culturelle et de tensions interethniques, symbolisant alternativement une forme de « handicap de l’hétérogénéité » ou la puissance des mélanges et rencontres. Aujourd’hui encore, l’imaginaire des frontières continue d’alimenter les débats sur les identités, la souveraineté et les appartenances.

Alexandre Lévy, journaliste et écrivain franco-bulgare (Le Temps, Courrier international)

Cyril Blondel, maître de conférences en géographie, Université de Reims Champagne-Ardenne (France)

Milana Cergic, ethnographe, Université Johannes-Gutenberg de Mayence (Bosnie-Herzegovine)

Gergely Romsics, chercheur, Centre de recherche en sciences humaines, Institut d’histoire (Hongrie)

Modérateur : Toni Nikolov, philosophe et directeur de la revue Kultura (Bulgarie)

15h45-16h00 Pause-café 

16h00-16h15 – Discours introductif / Keynote speaker : Michel Foucher, géographe (France)

16h15-17h45 – Table ronde : l’Europe du Sud-Est et l’intégration à l’Union européenne

L’élargissement de l’Union européenne dans cette région est devenu une exigence géopolitique depuis la guerre déclenchée par la Russie contre l’Ukraine. Ce conflit a aussi des effets ambivalents sur le processus. D’un côté, il remet le sujet de l’élargissement au centre des débats, mais d’un autre côté, cette guerre met en lumière le fait que des pays balkaniques sont loin d’être alignés sur la politique étrangère de l’Union.

Pour compliquer le dossier, des questions liées à l’État de droit dans les pays des Balkans occidentaux (indépendance de la justice ou des médias, corruption…) font craindre l’arrivée dans l’UE de nouveaux Etats qui pourraient suivre la voie tracée par la Hongrie de Viktor Orban. Il existe également un véritable risque d’importation de conflits au sein de l’Union européenne.

Historiquement, de nombreux pays des Balkans occidentaux ont rencontré des obstacles dans leur processus d’adhésion en raison de litiges bilatéraux avec certains États membres de l’UE. Cet état de fait nécessite une approche stratégique complexe de la part de l’Union européenne. Cette dernière pourrait se voir contrainte de dissocier le règlement des litiges bilatéraux du processus d’adhésion.

Reste enfin la question du développement, les candidats à l’intégration dans cette région rencontrent des difficultés économiques plus importantes encore que les pays les plus pauvres de l’UE.

Dimitris Christopoulos, professeur à l’Université Panteion (Grèce)

Clotilde Warin, chercheuse, chargée des affaires européennes au Centre d’analyse, de prévisions et de stratégie du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (France) 

Iulian Groza, directeur de l’Institut des politiques et des réformes européennes à Chisinau (Moldavie)

Besa Luci, rédactrice en chef du magazine multimédia Kosovo 2.0 (Kosovo)

Modérateur: Hristo Hristev, professeur associé de droit à l’Université de Sofia (Bulgarie)

18h00 – Evénément artistique « le Temps des Balkans»

Voyage musical à travers les Balkans, projet présenté par Ina Kantcheva (avec des musiciens bulgares, grecs et turcs).

Lieu : Salle Slaveykov, Institut français de Bulgarie

PROGRAMME 14 JUIN / PLOVDIV

Projet de programme

14h00-15h30 – Débat entre écrivains sur les héritages, les identités et les territoires : le récit et la fiction dans l’imaginaire européen (1ère partie)

Lieu : Résidence Balabanov à Plovdiv

Les écrivains d’Europe du Sud-Est explorent, chacun à sa manière, les enjeux liés aux héritages et aux identités partagés de leur région. Leurs récits mettent en lumière les souvenirs des mélanges heureux mais aussi des conflits, du passé totalitaire, des migrations volontaires et forcées qui ont marqué le XXe siècle dans les Balkans, une région de l’Europe oscillant entre l’oubli et l’abondance de mémoire. Ces rencontres invitent à engager un dialogue entre ces auteurs originaires des Balkans et ceux de France, de Pologne ou d’Ukraine autour de ces enjeux et questionnements. À travers les récits de ces écrivains, il sera question de parcours et de destins façonnés par l’exil et le retour, de dystopie, d’humour et de nostalgie.

Georgui Gospodinov, écrivain (Bulgarie)

Mathias Enard, écrivain (France)

Elitza Gueorguieva, écrivaine (Bulgarie)

Tomasz Różycki, poète et écrivain (Pologne)

Modérateur: Frédéric Martel, sociologue, écrivain et journaliste chez France Culture (France)

15h30-16h00 Pause-café 

16h00-17h30 – Débat entre écrivains sur les héritages, les identités et les territoires : le récit et la fiction dans l’imaginaire européen (2ème partie)

Marie Vrinat-Nikolov, universitaire (France / Bulgarie)

Maria Kassimova-Moisset, écrivaine (Bulgarie)

Igor Štiks, écrivain et co-directeur du Musée des années 1990 (Serbie)

Modératrice : Léna Mauger, rédactrice en chef de la revue Kometa


PROGRAMME 15 JUIN / SOFIA

Projet de programme

Lieu : Salle Slaveykov, Institut français de Bulgarie

9h15-10h30 – Intervention sur le thème « Création du département des Arts de Byzance et des Chrétientés en Orient au Musée du Louvre et ses enjeux dans le monde actuel » de Maximilien Durand, directeur du département des Arts de Byzance et des Chrétientés en Orient du Musée du Louvre (France)

10h30-12h00Présentation du projet « Musée des années 90 » à Belgrade

Dejan Ubovic, Directeur du GRAD, le Centre européen pour la culture et le débat (Serbie)

Igor Štiks, écrivain et co-directeur du Musée des années 1990 (Serbie)

Iara Boubnova, directrice de la Galerie nationale de Sofia (Bulgarie)

Intervenant et modérateur : Boyko Vasilev, journaliste à la télévision nationale bulgare (Bulgarie)

16h00 – Présentation de la revue Kometa

Lieu : Galerie Synthesis, 57 boulevard Vasil Levski, 1142 Sofia

Présentation par Léna Mauger, co-fondatrice et éditrice en chef

Modérateurs : Nikola Mihov, artiste co-directeur de la Galerie Synthesis & Nadezhda Pavlova co-directrice de la Galerie Synthesis

Suivie d’une visite commentée de l’exposition « Les Paradis » de Gabriele Galimberti et Paolo Woods, directeur de la photographie pour la revue Kometa

Partenaires

Les partenaires français comprennent Arte, Kometa, Le Grand Continent, Ouest-France, Reporters sans frontières et l’Université Paris 8.

Les partenaires bulgares incluent la section bulgare de l’Association des journalistes européens, l’European Council on Foreign Relations de Bulgarie, la revue et le portail Kultura, Plovdiv Reads, la Ville de Plovdiv, la Radio nationale bulgare, la radio Darik et Euronews Bulgarie.

#EuropeanDialogue

Retour