AUF – Agence Universitaire de la Francophonie

L’AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE (AUF) -  UNE INSTITUTION MULTILATERALE 

L’AUF est l’opérateur de la Francophonie institutionnelle pour l’enseignement supérieur et la recherche. Elle intervient dans le domaine de la coopération et de la solidarité entre les institutions universitaires qui travaillent en français dans le monde. 

Partenaire des établissements d’enseignement supérieur et de recherche qui ont choisi le français comme langue d’enseignement, l’AUF fédère aujourd’hui un réseau de près de 950 établissements répartis sur tous les continents, dans 116 pays, dont 60 sont membres de l’Organisation internationale de la Francophonie.  

L'action de l'AUF est structurée de manière à faire face aux trois défis principaux mis en exergue dans sa stratégie pour la période 2017-2021 : 

 

  • Les défis internes aux établissements dans le domaine de la qualité de la formation, de la recherche et de leur gouvernance ; 

  • Les défis liés à l’employabilité des diplômés, pour nouer le dialogue avec les milieux économiques, pour adapter l’offre de formation professionnelle et pour développer l’entrepreneuriat ; 

  • Les défis institutionnels pour renforcer le rôle des universités comme opérateurs du développement, à la fois économique, culturel, linguistique et interculturel. 

  

Cette action se décline en neuf axes, trois pour chaque défi : 

 

Pour la qualité : 

Axe 1. Contribuer à assurer la qualité dans le domaine de la formation 

Sur le plan académique, la qualité de la formation passe par le renforcement de la maîtrise du français, la qualité de la formation des enseignants, le développement de cadres de référence de la qualité des formations, la mise en place de nouvelles organisations pédagogiques s’appuyant sur le numérique. 

Axe 2. Contribuer à la structuration et au développement de la recherche  

La structuration de la recherche comprend la mise en place de systèmes nationaux de recherche-innovation, l’encouragement d’une solidarité active entre établissements membres pour la recherche et l’innovation, ainsi que la mise en place de dispositifs d’accréditation et d’assurance qualité dans ce domaine. 

Axe 3. Contribuer à la mise en place de gouvernances adaptées aux nouveaux enjeux 

Le développement de modes de gouvernance et de démarches qualité au sein des établissements membres a de multiples conséquences structurantes, ainsi que la conception de projets stratégiques d’établissement. La mise en place de systèmes d’accréditation universitaires francophones de référence est une question importante dans beaucoup de régions. 

 

Pour l’employabilité et l’insertion professionnelle des diplômés : 

Axe 4. Nouer ou intensifier le dialogue entre le monde académique et les milieux économiques 

Accompagnement des établissements membres dans la mise en place des instances régulières de concertation avec leur environnement socio-économique. 

Axe 5. Mieux prendre en compte, dans l’offre de formation initiale, les besoins socio-économiques de l’environnement local ou national des établissements membres 

Les formations initiales doivent contribuer à toute la chaîne des qualifications supérieures, en incluant le développement de formations professionnalisantes intermédiaires, avec comme objectif d’améliorer la participation des opérateurs économiques à la conception et à la mise en place des formations professionnalisantes. 

Axe 6. Développer la culture et la pratique de l’entrepreneuriat 

L’objectif est d’encourager les étudiants et les diplômés à créer leur entreprise, et d’accompagner les établissements pour stimuler la culture de l’entrepreneuriat dans les programmes de formation et de recherche, comme un facteur de qualité et de pertinence. 

 

Pour les universités en tant qu’opérateurs du développement global et local 

Axe 7. Renforcer la contribution des établissements membres au développement économique, social et environnemental 

L’objectif est de développer des activités propres qui favorisent les apports des établissements membres au développement économique, social et environnemental, et leur permettent de participer à la construction des politiques publiques répondant aux grands défis sociétaux, en lien notamment avec les objectifs de développement durable de l’ONU. 

Axe 8. Renforcer la contribution des établissements membres au développement linguistique et culturel, incluant la culture scientifique et technique 

Il s’agit ici de développer l’usage de la langue française comme langue d’enseignement dans le supérieur, et de participer activement au rayonnement des cultures et des langues dans leur diversité. Il s’agit également de participer au développement de la culture scientifique en français, grâce à la recherche, auprès des jeunes générations. 

Axe 9. Renforcer la contribution des établissements membres au développement interculturel et à l’ouverture internationale 

L’objectif est d’affirmer le rôle des universités comme facteur de paix, notamment par l’apprentissage et par la médiation pour la résolution des crises et des conflits, et par les échanges de bonnes pratiques au niveau international en assumant la dimension interculturelle. Il s’agit également de contribuer au renforcement en interne de la dimension internationale des établissements membres et à leur internationalisation, grâce au développement des relations avec les autres réseaux internationaux. 

Pour la mise en place de cette politique au plus près des besoins des universités partenaires l'AUF dispose de 68 implantations dans le monde rattachées à 10 directions régionales. 

 

L'AUF A L’EUROPE CENTRALE ET ORIENTALE  

Installé à Bucarest depuis 1994, la Direction régionale Europe centrale et orientale (héritière du Bureau Europe centrale et orientale) représente l'AUF dans la région. Elle touche à présent 122 établissements d'enseignement supérieur et / ou de recherche installée dans 24 pays différents. La DRECO compte 7 implantations dans 6 pays de la région : 

 

  • Bucarest - Roumanie : Direction régional  

  • Sofia – Bulgarie : Antenne de l'AUF à Sofia 

Etablissement Spécialisé de la Francophonie pour l'Administration et le Management 

  • Chisinau – Moldova : Antenne de l'AUF en Moldova  

  • Tirana – Albanie : Campus Numérique Francophone  

  • Erevan – Arménie : Campus Numérique Francophone  

  • Tbilissi – Géorgie : Campus Numérique Francophone  

 

Les formations francophones des universités bulgares sont soutenues dans le cadre des projets visant les formations de niveau Licence et Master. En même temps, la direction régionale propose une panoplie de projets, pour répondre aux défis identifiés dans la stratégie de l’AUF et qui sont à la disposition de l'ensemble de la communauté universitaire francophone. Pour ne citer que quelques-uns.   

Programme "Eugen Ionescu" de soutien à la mobilité internationale 

Le Gouvernement de la Roumanie finance un programme de bourses de recherche doctorale et postdoctorale, afin de permettre aux chercheurs et aux doctorants des pays membres et observateurs de l'OIF et d'Algérie, issus des établissements d'enseignement supérieur membres de l'AUF, de bénéficier d'une formation de 3 à 10 mois dans les universités roumaines. 

Le projet favorise la coopération entre les différentes universités francophones du monde et offre aux doctorants et chercheurs un large éventail de formation par et à la recherche. Il contribue à la mise en réseau des jeunes chercheurs, des laboratoires et leur rayonnement. 

Bourses de stages en entreprise 

Soucieux d'augmenter l'attractivité des formations francophones dans la région et de renforcer l'insertion professionnelle de leurs étudiants, la Direction régionale d'Europe centrale et orientale a mise en place des partenariats bilatéraux entre l'AUF et des entreprises ou autres organismes opérant dans différents secteurs de l'économie. Grâce à ces partenariats il est possible de proposer aux étudiants francophones de stages professionnels dans des domaines aussi variés que le génie, la gestion, le droit, le journalisme, le management culturel etc et au sein des sociétés internationales comme Renault, KPMG, Orange. 

Réseau des Centres de réussite universitaire  

C'est un projet qui vise la mise en place dans les universités de la région d’espaces didactiques convenablement aménagés, dotés de ressources pédagogiques et d’équipement technique de pointe, afin de moderniser les enseignements, d’accroître l’attractivité de l’offre universitaire francophone et d’augmenter la visibilité des actions francophones locales.  

La mission du CRU est de mettre à la disposition des enseignants un espace de formation continue, d'échange et de partage où ils trouveront des outils de développement de cours innovants, motivants et mis à jour, ainsi que des dispositifs d'animation didactique. Ces centres sont amenés à créer des projets synergétiques au niveau national et régional pour la mobilisation des réseaux d’excellences francophones autours les axes prioritaires. Pour les étudiants, ils proposent un espace de formation et d'auto-formation et d'animation scientifique et culturel où ils ont libre accès à diverses ressources en langue française. C'est un lieu privilégié pour l'utilisation de technologies de communication et d'information dont l'objectif et le renforcement de l'enseignement du et en français dans les universités membres de la région et le partage des bonnes pratiques éducatives 

Depuis 2012, plus de 50 Centres de réussite universitaire_ ont été créés au sein des universités membres, dont 5 dans des universités bulgares : à l'Université de Sofia « Saint Clément d'Ohrid», à l'Université de Veliko Tarnovo «Saints Cyrille et Méthode», à l'Université de technologie alimentaire de Plovdiv, à l'Université de technologie chimique et de Métallurgie de Sofia et à la Nouvelle université bulgare. 

 

LES ALLOCATIONS DE MOBILITÉ DE LA DIRECTION REGIONALE EUROPE CENTRALE ET ORIENTALE DE L’AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE 

L’Agence universitaire de la Francophonie soutient la mobilité des étudiants, des enseignants et des chercheurs de ses établissements membres.  

 

Des allocations sont attribuées suite à des appels à candidatures régionaux.  

 

Pour les étudiants : 

  • Allocations de mobilité de stage professionnel 

  • Bourses de recherche doctorale «Eugen Ionescu» 

 

Pour les enseignants-chercheurs : 

  • Allocations de soutien à la participation aux manifestations scientifiques 

  • Bourses de recherche postdoctorale «Eugen Ionescu» 

 

Les dossiers de candidature font l'objet d'une évaluation scientifique ou d'un examen par la direction régionale et une validation par la Commission régionale d'experts où la Commission nationale de sélection (bourses «Eugen Ionescu»). 

 

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter le site : 

http://www.auf.org/bureau-europe-centrale-et-orientale/appel-doffres-regional/ 

 

Vous pouvez vous informer en détails sur les actions de l’AUF en ECO à l’Antenne de Sofia, située au sein du Centre francophone de l’Université de Sofia « Saint Kliment Ohridski ».  

 

CONTACTS 

Antenne de Sofia 

Peter TOPAREFF 

15, bul. Tzar Osvoboditel 

Université de Sofia « Saint Kliment Ohridski » 

Et. 4, Centre Francophone, 1504, Sofia 

Bulgarie  

Responsable de projets  

Tél : + 359 2 423 29 54 

peter.topareff@auf.org 

 

Agence Universitaire de la Francophonie 

en Europe centrale et orientale 

1, rue Schitu Magureanu 

050025 Bucarest 

Roumanie 

Tél : 00 40 21 312 12 76 

         00 40 21 312 20 14 

Fax : 00 40 21 312 16 66 

https://www.auf.org/europe-centrale-orientale/