x

Cinéma en février : sur les ondes de la musique

Son et image, chant et danse, instruments et souffle, cordes et mouvement : autant de combinaisons possibles pour exprimer ce que le cinéma et la musique peuvent réaliser et exprimer ensemble. Toute une panoplie de genres dans le cycle que nous vous proposons en février salle Slaveykov : en commençant par une comédie sur la transmission de la chanson française aux générations futures (Le goût et les couleurs), plusieurs films musicaux contemporains et classiques (Les demoiselles de Rochefort, Tralala), des romances sur les tourments des compositeurs (La femmes de Tchaïkovski, Lui), des biopics rythmés de belles chansons (Le regard de Charles, Barbara) pour finir sur un air triomphal avec des histoires de vrais talents issus de milieux populaires (Divertimento, Au bout des doigts).

Rock, compositions classiques, chanson française… révolte et enchantement, détresse et emphase, joie et rythme, rire et ovations : une palette multicolore traduisant l’alliance historique du cinéma et de la musique qui nous fera définitivement errer, rêver, danser !

Entrée avec un billet (tarif standard 8 BGN / tarif réduit 5 BGN) ou une carte d’abonnement.
Les retraités et les abonnés de l’Institut français bénéficient du tarif réduit.

PROGRAMME

vendredi 1 mars, 18h30

Les Demoiselles des Rochefort

1967, France, 120′, Comédie musicale
Réalisateur : Jacques Demy
Musique : Michel Legrand
Interprètes : Catherine Deneuve, Françoise Dorléac, Gene Kelly

A Rochefort, tandis que des forains s’installent sur la place, deux sœurs jumelles, nées sous le signe des gémeaux, rêvent du grand amour… qui est bien plus près qu’elles ne le pensent. Après le triomphe des « Parapluies de Cherbourg », après le mélodrame, Demy et Legrand ont composé un nouveau « musical » sur les bases d’un chassé-croisé amoureux joyeux et coloré.

Sous-titré en langue bulgare

vendredi 8 mars, 18h30

Divertimento

2023, France, 110’, Drame, Biopic
Réalisateur : Marie Castille Menton-Schaar
Avec : Oulaya Amamra, Lina El Arabi, Niels Arestrup

À 17 ans, Zahia Ziouani rêve de devenir cheffe d’orchestre. Sa sœur jumelle, Fettouma, violoncelliste professionnelle. Bercées depuis leur plus tendre enfance par la musique symphonique classique, elles souhaitent à leur tour la rendre accessible à tous et dans tous les territoires.
Alors comment peut-on accomplir ces rêves si ambitieux en 1995 quand on est une femme, d’origine algérienne et qu’on vient de Seine-Saint-Denis ? Avec détermination, passion, courage et surtout le projet incroyable de créer leur propre orchestre : Divertimento.
Histoire qui raconte une belle leçon de courage et de persévérance, tirée de faits réels.

Sous-titré en langue bulgare

samedi 24 février, 19h00

Lui

2021, France, 88’, Drame
Réalisateur : Guillaue Canet
Avec : Guillaume Canet, Virginie Efira, Mathieu Kassovitz

Un compositeur en mal d’inspiration, qui vient de quitter femme et enfants, pense trouver refuge dans une vieille maison à flanc de falaise, sur une île bretonne déserte. Dans ce lieu étrange et isolé, il ne va trouver qu’un piano désaccordé et des visiteurs bien décidés à ne pas le laisser en paix.

Sous-titré en langue bulgare

vendredi 9 février, 18h30

Les goûts et les couleurs

2022, France, 110’, Comédie
Réalisateur : Michel Leclerc
Avec : Rebecca Marder, Félix Moati, Judith Chemla, Philippe Rebbot

Marcia, jeune chanteuse passionnée, enregistre un album avec son idole Daredjane, icône rock des années 1970, qui disparait soudainement. Pour sortir leur album, elle doit convaincre l’ayant-droit de Daredjane, Anthony, placier sur le marché d’une petite ville, qui n’a jamais aimé sa lointaine parente et encore moins sa musique. Entre le bon et le mauvais goût, le populaire et le chic, la sincérité et le mensonge, leurs deux mondes s’affrontent. À moins que l’amour, bien sûr…

Sous-titré en langue bulgare

samedi 10 février, 19h00

TRALALA

2021, France, 120’, Comédie musicale
Réalisateurs : Jean-Marie et Arnaud Larrieu
Avec : Mathieu Amalric, Josiane Balasko, Mélanie Thierry, Maïwenn

Tralala, la quarantaine, chanteur dans les rues de Paris, croise un soir une jeune femme qui lui adresse un seul message avant de disparaitre : « Surtout ne soyez pas vous-même ». Tralala a t-il rêvé ? Il quitte la capitale et finit par retrouver à Lourdes celle dont il est déjà amoureux. Elle ne se souvient plus de lui. Mais une émouvante sexagénaire croit reconnaître en Tralala son propre fils, Pat, disparu vingt ans avant aux Etats-Unis. Tralala décide d’endosser le « rôle ». Il va se découvrir une nouvelle famille et trouver le génie qu’il n’a jamais eu.

Sous-titré en langue bulgare

vendredi 16 février, 18h30

La femme de Tchaïkovski

2023, Russie-France-Suisse, 143’, Biopic, Drame
Réalisateur : Kirill Serebrennikov
Acteurs : Alena Mikhailova, Odin Biron

Russie, 19ème siècle. Antonina Miliukova, jeune femme aisée et apprentie pianiste, épouse le compositeur Piotr Tchaïkovski. Mais l’amour qu’elle lui porte n’est pas réciproque et la jeune femme est violemment rejetée. Consumée par ses sentiments, Antonina accepte de tout endurer pour rester auprès de lui.

Film en russe, sous-titré en langue bulgare

samedi 17 février, 19h00

Au bout des doigts

2018, Francе, 106’, Comédie, Drame
Réalisateur : Ludovic Bernard
Avec : Jules Benchetrit, Lambert Wilson, Kristin Scott Thomas

La musique est le secret de Mathieu Malinski, un sujet dont il n’ose pas parler dans sa banlieue où il traîne avec ses potes. Alors qu’un des petits cambriolages qu’il fait avec ces derniers le mène aux portes de la prison, Pierre Geitner, directeur du Conservatoire National Supérieur de Musique l’en sort en échange d’heures d’intérêt général. Mais Pierre a une toute autre idée en tête… Il a décelé en Mathieu un futur très grand pianiste qu’il inscrit au concours national de piano. Mathieu entre dans un nouveau monde dont il ignore les codes, suit les cours de l’intransigeante « Comtesse » et rencontre Anna dont il tombe amoureux. Pour réussir ce concours pour lequel tous jouent leur destin, Mathieu, Pierre et la Comtesse devront apprendre à dépasser leurs préjugés…

Sous-titré en langue bulgare

vendredi 23 février, 18h30

Le regard de Charles

2019, France, 76’, Documentaire
Réalisateur : Marc Di Domenico et Charles Aznavour
Avec la voix de : Romain Duris

En 1948, ‪Edith Piaf‬ offre sa première caméra à ‪Charles Aznavour‬, une paillard qui ne le quittera plus. Jusqu’en 1982 Charles filmera des heures de pellicules qui formeront le corpus de son journal filmé. Aznavour filme sa vie et vit comme il filme. Partout où il va, sa caméra est là, avec lui. Elle enregistre tout. Les moments de vie, les lieux qu’il traverse, ses amis, ses amours, ses emmerdes. Quelques mois avant sa disparition il entame avec Marc di Domenico le dérushage de ses films. Il décide alors d’en faire un film, son film. Le regard de Charles: le journal filmé d’une légende mondiale.‬‬

Sous-titré en langue bulgare

samedi 24 février, 19h00

Barbara

2017, France, 97′, Drame, Biopic, Musical
Réalisateur : Mathieu Amalric
Avec : Jeanne Balibar, Mathieu Amalric, Vincent Peirani

Une actrice va jouer Barbara, le tournage va commencer bientôt. Elle travaille son personnage, la voix, les chansons, les partitions, les gestes, le tricot, les scènes à apprendre, ça va, ça avance, ça grandit, ça l’envahit même. Le réalisateur aussi travaille, par ses rencontres, par les archives, la musique, il se laisse submerger, envahir comme elle, par elle.

Sous-titré en langue bulgare

Retour