Projet "Tempus Fugit"

 

 

« Fugit irreparabile tempus » - Le temps irréversible s'écoule, lit la célèbre phrase de Virgile de « Géorgiques »1. Aujourd'hui, à une époque où nous vivons une syncope inattendue du temps lui-même - une perturbation de son ordre humain établi, nous sommes confrontés au besoin critique de penser au temps - le temps auquel nous sommes soumis, et donc de penser notre propre condition humaine (human condition).

Selon les prévisions, d'ici 2050, près de 40% de la population aura plus de 60 ans. Grâce aux progrès de la civilisation, l'espérance de vie moyenne a augmenté de près de 30 ans. La vie est généralement divisée en trois parties, la dernière que nous appelons simplement « troisième âge ». Ceci n'est pas seulement économiquement improductif, mais contribue à l'appauvrissement de la diversité culturelle et spirituelle. Le savoir et l'expérience des personnes du troisième ou même du quatrième âge (dont certains sociologues parlent déjà) est une ressource publique qu'il ne faut pas sous-estimer et dont la transmission aux générations futures est importante pour tous. Pour protéger les personnes de plus de 60 ans pendant la pandémie, les échanges intergénérationnels se sont encore réduits.

Avec le projet « Tempus Fugit », nous voulons démystifier les stéréotypes dominants et examiner les différentes notions « d’âge » et « de troisième âge ». Le projet est basé sur un concept du philosophe Boyan Manchev et de la metteuse en scène Ani Vasseva et du collectif « Métheor » et a été développé en collaboration avec Goethe-Institut Bulgarie, l'Institut français de Bulgarie dans le cadre du Fonds culturel franco-allemand, ainsi qu’avec Mira Todorova, une experte dans le domaine de la danse. Le projet est composé d’une série de formats artistiques et discursifs qui traitent des problèmes du « temps » en tant que concept philosophique, sociopolitique et artistique. Il se poursuivra tout au long de 2021.

1La phrase se lit comme suit : « Sed fugit interea, fugit irreparabile tempus » - « Pendant ce temps, le temps s'échappe, irremplaçable » (Publius Vergilius Maro, « Géorgiques », livre III, vers 284).

 

Programme

Mai / Juin

26 mai 2021 : Ouverture 

31 mai - 15 décembre  2021:  "Danse et âge " I 

28 mai - 18 juin 2021 : La Résistance du temps

9 juin 2021 : L'Homme est l'unique machine du temps : Échange entre Guéorgi Gospodinov et Ivan Landzhev sur les temps et les possibilités de refuge

22 juin 2021 : Projection du spectаcle de danse "Isadora Duncan". Entretien vidéo avec Jérôme Bel

Septembre / Décembre

29 septembre 2021 : Exposition « The double of the original - Hôtel de la Marine »

30 septembre 2021 : Projection du film “The Art of Movement”

7 octobre 2021 : Projection du film « The Euphoria of Being »