Discussion publique : L’onomastique thrace en Égypte : nouvelles découvertes et études

 

Le 29 octobre à 15h00, la Nouvelle université bulgare, salle 20, corpus 1, aura lieu la discussion publique « L’onomastique thrace en Égypte : nouvelles découvertes et études ». L’événement s'inscrit dans le cadre d'un projet commun "Thrace et Égypte à l'époque gréco-romaine" entre l'Institut d'Études balkaniques avec Centre de Thracologie "Prof. Alexander Fol" et la Nouvelle université bulgare avec le soutien de l’Institut français de Bulgarie

Lecteur : Prof. Thomas Faucher, Centre national de la recherche scientifique (CNRS)

Discutants :

 

 

Prof. Sergei Ignatov, Nouvelle université bulgare
Prof. Valeria Fol, l'Institut d'Études balkaniques avec Centre de Thracologie
Prof. Maya Vassileva, Nouvelle université bulgare
Vladimir Marinov, Nouvelle université bulgare
Vessela Atanassova, l'Institut d'Études balkaniques avec Centre de Thracologie et Nouvelle université bulgare

Les fouilles de la mission française, dirigées par l'archéologue Tomas Faucher, nous donnent de nouvelles informations sur la présence de Thraces dans l'Egypte ancienne. Il s'agit de fouilles de divers campements militaires de l’époque gréco-romaine situés dans le désert oriental d'Égypte, sur les routes commerciales ou militaires reliant la vallée du Nil à la mer Rouge, ainsi que dans les zones de carrières égyptiennes. Au cours de ces fouilles ont été trouvés quelque 15 000 ostracas (tesson de poterie utilisé comme support d'écriture) qui nous révèlent l’histoire des colonies militaires en Égypte. Rédigés en grec ou en latin et largement inédits, ces documents contiennent des informations importantes sur l’onomastique thrace (noms personnels et / ou ethniques), qui nous aideront sûrement à mieux comprendre la Diaspora thrace en Egypte.

Thomas Faucher est docteur en égyptologie de l’université Paris IV-Sorbonne. Ses thèmes de recherche se développent autour de la production de la monnaie en Egypte, de l’extraction du minerai à la circulation monétaire. Il a été recruté en 2013 comme Chargé de recherche à l’IRAMAT-Centre Ernest Babelon. Après un post-doc dans le cadre du programme ANR-Nomisma à l’université Paris-Sorbonne (2008-2010), il a été Membre scientifique de l’Institut français d’archéologie orientale (IFAO) au Caire (2011-2013). En 2015, le chercheur reçoit le prix Allier de Hauteroche de l'Académie des inscriptions et belles-lettres pour le livre Frapper monnaie, sur la fabrication des monnaies de bronze à Alexandrie sous la dynastie des Ptolémées. En 2017, il a été nommé chef de la mission française des fouilles dans le Désert oriental de l'Égypte.