Choix Goncourt de la Bulgarie 2018

La première édition du Choix Goncourt de la Bulgarie, présidée par Jérôme Ferrari – lauréat du Prix Goncourt 2012 pour son roman Le sermon sur la chute de Rome - a réuni quatre équipes de lecteurs dont 3 équipes de lycéens  (Lycée N°9 Alphonse de Lamartine, Lycée N°18 William Gladstone, Lycée Victor Hugo de Sofia)  et une équipe réunissant des étudiants de différents départements de l’Université de Sofia.

Les quatre livres en lice étaient : Bakhita, de Véronique Olmi ; L’ordre du jour, de Éric Vuillard, Tiens ferme ta couronne, de Yannick Haenel ; et L’art de perdre, de Alice Zeniter.

Les délibérations ont été portées par l’enthousiasme et la ferveur des débats tant au niveau individuel qu’au niveau des équipes. Chacun a su exprimé clairement ses choix et les appuyer par des exemples concrets. Les classements des participants ont été défendus, les critères retenus pour juger, pour n’en citer que quelques-uns,  ont été l’impact émotionnel mais également l’enrichissement personnel.

Yannick Haenel a su, semble-t-il, toucher ce panel d’élèves, si bien qu’au premier tour, la majorité absolue – avec trois votes sur cinq – a été obtenue pour son œuvre Tiens ferme ta couronne, qui a donc été élu Choix Goncourt de la Bulgarie 2018.

En effet, le roman a été choisi pour « son début accrocheur », « son personnage intègre dans un monde qui impose des normes et valeurs », ou encore le fait qu’il ne lasse pas ses lecteurs qui ont donc pris plaisir à le lire jusqu’à la dernière ligne.

Cliquez ici pour ouvrir le fichier.