07/11 - Performance : Maison Mère de Phia Ménard et la Compagnie Non Nova

 

 

En raison de circonstances imprévues et la situation sanitaire, le spectacle et la rencontre professionnelles sont annulés. Pour des dates ultérieures, veuillez suivre nos sites web : www.institutfrancais.bg et www.actfest.org.

-----

Le 7 novembre à 19:30, l'Institut français de Bulgariele Centre régionale d'art contémporain Toplocentrala et le Festival du théâtre indépendant Act présentent le spectacle "Maison Mère" de l’artiste Phia Ménard et sa compagnie Non Nova.  

«Maison  Mère»  est  le  premier  conte  du  triptyque  des  « Contes  Immoraux ».  Ce  projet  est  né  de  la commande de la documenta 14, quinquennale d’art contemporain de Kassel en 2017 autour de la thématique: « Apprendre d’Athènes, pour un Parlement des Corps ».

Une feuille de carton géante, quelques mètres de ruban adhésif, des piques et un corps. Étaler, tracer, couper, assembler, poser, puis recommencer encore jusqu’à l’équation parfaite. Qui est-elle? Une mortelle ou un mythe? Une réfugiée d’un temps proche, celle qui reconstruira malgré les intempéries et les déluges mythiques? Tout se joue à l’instant et l’erreur guette.

Voici comment Phia Ménard décrit son performance :

« Afin que les troupes Alliées contre l’Axe puissent engager leurs troupes sur le sol européen, la stratégie du tapis de bombes fut pour toute l’Europe occidentale un drame humain sans précédent. Des villes entières furent détruites ensevelissant leurs habitants. Mon grand-père maternel fut de ces victimes lors des bombardements de la ville de Nantes en septembre 1943. Dans mon enfance, l’image d’une bombe n’avait pas de réalité dramatique mais comme pour tout enfant, une certaine forme de fantasme.

Ce n’est qu’en réalisant bien plus tard que nous n’allions pas honorer une tombe pour mon grand-père mais une fosse commune que je réalisai l’infamie de la bombe. Peut-être est-ce à ce moment-là que mon esprit percuta sur le nom du « plan Marshall » de reconstruction de l’Europe. Organiser une destruction et gérer la reconstruction suivant un modèle de maison préfabriquée et d’une réécriture de l’aménagement urbain.

Bâtir un village « Marshall » en carton sur mesure, comme on monte une série de tentes pour des réfugiés. Ici, juste au-dessous d’un nuage qui ne semble pas si menaçant. Simple geste répété comme un robot. Etaler, tracer, couper, assembler, poser, puis recommencer encore. Tout semble parfait si ce n’est ce nuage qui semble s’épaissir et s’assombrir. Peut-être, un éclair, une légère brise puis enfin une série de grosses gouttes puis une pluie, voire peut-être même des trombes d’eau ! Le village Marshall s’effondre malgré l’énergie déployée pour le sauver. C’est une bouillie, mélasse dans laquelle les corps sont noyés… »

La compagnie Non Nova

Fondée en 1998 par Phia Ménard avec pour but de voir les choses différemment : Non nova, sed noveLa Compagnie regroupe autour de ses projets pluridisciplinaires des artistes, techniciens, penseurs d’horizons et d’expériences divers. Ce n’est pas un collectif mais une équipe professionnelle dont la direction est assurée par Phia Ménard et Claire Massonnet.

Phia Ménard est née en 1971. C'est en découvrant le spectacle "Extraballe" de Jérôme Thomas en 1991 que naît chez Phia Ménard le désir de se former aux arts et en particulier à la jonglerie. Elle suit des formations en danse contemporaine, en mime et en jeu d’acteur. Elle étudie auprès du maître de jonglerie Jérôme Thomas, puis intègre sa compagnie. Elle fonde la Compagnie Non Nova en 1998 et crée « Le Grain ». 

En 2008, son parcours artistique prend une nouvelle direction avec le projet « I.C.E. » pour Injonglabilité Complémentaire des Eléments, ayant pour objet l’étude des imaginaires de la transformation et de l’érosion au travers de matériaux naturels. En janvier 2008, elle crée le spectacle « P.P.P. » aux Nouvelles Subsistances de Lyon, première Pièce du cycle des « Pièces de Glace ». En novembre, elle crée la performance « L’après-midi d’un foehn Version 1 », première des « Pièces du Vent » au Muséum d’Histoire Naturelle de Nantes.

 

Ecriture et mise en scène : Phia Ménard et Jean-Luc Beaujault
Scénographie : Phia Ménard
Interprétation : Phia Ménard
Composition sonore : Ivan Roussel
Régie son, en alternance : Ivan Roussel, Mateo Provost
Régie plateau, en alternance : Pierre Blanchet, Rodolphe Thibaud, David Leblanc, Clarisse Delile
Costumes et accessoires : Fabrice Ilia Leroy
Photographies : Jean-Luc Beaujault
Co-directrice, administratrice et chargée de diffusion : Claire Massonnet
Régisseur général : Olivier Gicquiaud
Chargée de production : Clarisse Mérot
Chargé de communication : Adrien Poulard

---

Durée : 90 min.

Prix des billets : 25 BGN (tarif plein) /20 BGN (tarif réduit)

---

le 8 novembre de 17h30 à 20h30 : Rencontre professionnelle sur le thème "L'environnement urbain, l'architecture et les centres d'art culturels"

Conférenciers invités : Laurent Dreano, Maud le Floc'h, Phia Menard /France/, Margarita Dorovska /Bulgarie, Modérateur : Lyubomir Georgiev /Bulgarie/.

Modérateur : Lubomir Gueorguiev

Langue de travail : anglais 

Durée : 180 minutes

L'événement se déroulera conformément aux mesures sanitaires en vigueur. Les visiteurs sont donc censés de présenter un "certificat vert" pour avoir accès à l'événement.