Programmes spécifiques

Programmes internationaux  du Groupe INSA pour la formation d’ingénieurs

 

Groupe INSA

Les INSA (Instituts Nationaux des Sciences Appliquées) font partie des « Grandes écoles » françaises. Ils correspondent sur le  plan européen à des Universités en science et technologie. L’objectif des INSA est de former en cinq ans après les études secondaires des ingénieurs diplômés hautement qualifiés.

Les INSA recrutent des étudiants possédant un très bon niveau scientifique notamment en mathématiques et physique.

Les études se déroulent sur cinq ans et sont organisées en deux cycles : dans le Premier cycle (bac+2), les élèves reçoivent un enseignement général de mathématiques, de physique, de chimie, de mécanique et d’informatique, complété par d’autres enseignements (français et autres langues vivantes, communication, éducation physique et sportive). Les élèves qui réussissent les examens de ce premier cycle sont admis dans le Cycle ingénieur. Les enseignements de ce second cycle sont donnés dans des Départements de spécialité qui forment des ingénieurs dans tous les domaines des sciences de l’ingénieur.

Les études en France sont souvent difficiles pour les étudiants européens à cause des différences qui existent entre les programmes de l’enseignement secondaire et supérieur dans les différents pays européens. Pour faciliter l’adaptation des étudiants étrangers, les INSA ont créé des filières internationales. Ce programme permet aux étudiants d’intégrer après 2 ans d’étude, soit un Département de spécialité dans un des INSA au niveau de la troisième année, soit une formation en ingénierie dans un établissement universitaire européen avec lequel les INSA ont passé des accords.

Une école d’été de 6 semaines avant l’entrée en 1ère année permet si nécessaire un apprentissage intensif du français et une première préparation en mathématiques. Les cours de français et de mise à niveau en mathématiques sont entièrement pris en charge par les INSA. L’enseignement du français pour les étrangers se poursuit en 1ère année.

Pour obtenir des renseignements sur les programmes des établissements du Groupe INSA, veuillez consulter le site http://www.groupe-insa.fr

 

 

La date limite de dépôt du dossier de candidature en ligne est fixée au 04 mai de l’année en cours  http://admission.groupe-insa.fr/candidater-linsa

Dossier papier à envoyer - avant le 19 mai.

Les étudiants peuvent bénéficier de bourse d’études et d’une aide au logement.

Programme CHEM.I.ST de la fédération Gay-Lussac

Les ambitions de l’Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Rennes (ENSCR) http://www.ensc-rennes.fr , de l’Ecole nationale de chimie de Lille (ENSCL) http://www.ensc-lille.fr еt de l’Ecole nationale de chimie de Clermont-Ferrand http://www.ensccf.fr sont de former des ingénieurs-chimistes reconnus et recherchés sur le marché du travail dans des industries aussi variées que la pharmacie, la cosmétologie, les biotechnologies, la pétrochimie, la microélectronique et dans des entreprises de service tels que l’informatique industrielle, les services à l’environnement ou encore les télécommunications et réseaux.

CHEM.I.ST (CHEMistry International STudies) http://www.19ecolesdechimie.com/-CHEM-I-ST-.html est un programme international d’études préparant aux métiers d’ingénieur de chimie et de génie chimique. C’est une opportunité offerte aux jeunes talents scientifiques du monde entier qui souhaitent acquérir le titre français d’ingénieur diplômé et le grade de Master.

C’est un programme de 5 ans d’études supérieures - 2 ans de cycle préparatoire dans l’un des trois centres au choix (Lille, Rennes ou Clermont-Ferrand) + 3 ans dans une des écoles de la Fédération Gay-Lussac qui comprend les 19 meilleures grandes écoles de chimie en France. La reconnaissance internationale des diplômes obtenus garantit les meilleures chances d’insertion professionnelle.

Peuvent être candidats au programme CHEM.I.ST les jeunes préparant les diplômes nécessaires à l’admission dans l’enseignement supérieur dans leur pays d’origine ou les ayant obtenus depuis moins d’un an au moment du dépôt du dossier de candidature. Le recrutement comporte une sélection sur dossier qui apprécie surtout le niveau scientifique et linguistique (français) et, le cas échéant, un entretien de motivation.

Une autre voie d’accès au programme CHEM.I.ST est ouverte aux candidats de très bon niveau scientifique par la convention bilatérale entre l’Université de Technologie Chimique et de Métallurgie de Sofia (UTCM) et l’ENSCR et l’ENSCL. La sélection est en fonction des résultats obtenus aux examens d’Etat de fin d’études secondaires en mathématiques, chimie ou physique, ou aux concours d’admission en mathématiques ou chimie (au choix) dans les universités bulgares, ou aux olympiades nationales en chimie et protection de l’environnement, sciences naturelles, mathématiques, physiques et test de français (sont dispensés les élèves issus des lycées bilingues ou d’enseignement intensif en français).

Contact : Filière Francophone, tél. : + 359 2 8163 121 (Espace francophone) ; fax : 359 2 8 68 54 88 ; ffrancophone@utcm.edu

Les frais de formation des 2 premières années préparatoires du programme CHEM.I.ST sont pris en charge par l’Etat français. Toutefois des frais fixes et diverses prestations sont à la charge de chaque étudiant.

Pour donner aux étudiants étrangers les meilleures chances de réussite dans le programme une session intensive en français dite « Ecole d’été français langue étrangère » et une mise à niveau dans les disciplines scientifiques sont proposées et pris en charge par l’école.

La date limite de candidature au Cycle international – CHEM.I.ST est via la procedure APB. Il est recommandé de déposer un dossier papier également.

Le réseau CampusArt

CampusArt est un réseau d'établissements français proposant des formations universitaires dans le domaine des arts et de l'architecture, animé par l'Agence Campus France, avec le soutien des ministères français de l'Education, des Affaires étrangères et de la Culture.

Ces formations, proposées essentiellement par les écoles supérieures d'art publiques ou privées, sont présentées sur le site http://www.campusart.org .

 

Les domaines d'action

- Faire de l'Art : le réseau CampusArt est essentiellement centré sur les arts visuels, les arts appliqués et le design. Les écoles qui le composent, privées comme publiques, proposent des formations plutôt orientées vers des candidats qui se destinent à des professions d'artistes ou de créateurs quelque soit le domaine artistique choisi, y compris la mode, la décoration intérieure ou le graphisme c'est à dire vers ceux qui souhaitent faire de l'art.

- Parler / Gérer de l'art : le réseau s'élargit maintenant aux universités qui proposent à la fois beaucoup de formations théoriques et de formations de gestionnaires autour des carrières artistiques. C'est un des pôles d'excellence des formations universitaires françaises et la grande compétence des nouveaux opérateurs culturels, organisateurs d'expositions, directeurs et administrateurs de compagnies artistiques ou des nombreux centres de culture de toute nature qui maillent le territoire est largement reconnue. Les théoriciens et les critiques d'art, comme les « managers culturels » viennent souvent des universités.

Les diplômes proposés

Niveau Bac + 3

La licence s'obtient après six semestres d'études supérieures et la validation de 180 crédits  ECTS. Les étudiants se spécialisent progressivement dans le domaine qu'ils ont choisi.

Après trois ans d’études dans les écoles d’art du Ministère de la culture plusieurs diplômes sont proposés :

- Le DNAP (Diplôme national d'arts plastiques) sanctionne la troisième année d’études du cycle long (conduisant au DNSEP) ;

- Le DNAT (Diplôme national d'art et techniques) sanctionne la troisième année d’études du cycle court ; 

- Le DMA (Diplôme des métiers d'art) a un caractère appliqué et concerne davantage des métiers et techniques traditionnels : facture instrumentale, décor architectural, arts de l'habitat, gravure – reliure - illustration, broderie, céramique. Il donne accès à des emplois d'assistant de concepteur-créateur. Il permet également d'acquérir les compétences nécessaires à la création et à la gestion d'entreprise.

Niveau intermédiaire provisoire bac + 4

- La maîtrise est un diplôme intermédiaire (durant la période d'adaptation de la réforme européenne des études) sanctionnant 4 ans d'études. Dans les spécialités de conservation / restauration d'œuvres d'art, subsistent provisoirement aussi les maîtrises de sciences et techniques (MST) ;

- Le DSAA (Diplôme supérieur d'arts appliqués) est un diplôme national de niveau BAC+4 qui vise à former des concepteurs-créateurs en arts appliqués capables d'occuper des postes de responsable dans des bureaux de création d'entreprise ou d'agence. Ce diplôme se prépare en deux ans après un DMA ou un diplôme équivalent.

Niveau Bac + 5

- Le master s'obtient après quatre semestres et la validation de 120  crédits  ECTS. Le master a deux grandes orientations : le master professionnel qui a pour but l'insertion dans la vie active et le master recherche qui ouvre essentiellement la voie du doctorat.

- Le DNSEP (Diplôme national d'expression plastique) sanctionne la cinquième année d'études des écoles d'art du ministère de la culture.

Niveau Bac + 8 

Le doctorat est accessible après un master recherche, qui sanctionne une année de recherche sur un sujet précis.

Candidature

Pré-requis :

- avoir au moins 3 années d'études supérieures en art ;

- avoir un bon niveau de français (test TCF demandé en général) ;

- pour les enseignements liés à la création artistique, construction d’un site Internet personnel reproduisant les éléments suivants :

- le projet d’études (dossier de candidature) ;

- un musée imaginaire personnel : un choix d’une vingtaine d’œuvres d’art au maximum, importantes dans le projet artistique de l’étudiant, soigneusement légendées (format, date, matière, lieu) ;

- une vingtaine de travaux personnels (peintures, sculptures, installations etc…) légendés ;

- seul le contenu de ce site sera pris en compte et en aucun cas la forme qui lui sera donnée : il est inutile d’utiliser des présentations élaborées. Ce site servira de base pour les jurys d’écoles d’art à une éventuelle interrogation par téléphone.

Dossier de candidature

Les étudiants étrangers ayant étudié les arts pendant 3 ans au moins  ont la possibilité d'adresser leurs candidatures en ligne à l'ensemble des établissements du réseau en ne constituant qu'un seul dossier.

Le dossier de candidature est un formulaire électronique sur le site http://www.campusart.org qui  permet à l'étudiant de décrire son parcours, de mentionner ses préférences (formations, domaines, spécialités et types de formation) et faire 3 choix de formations. Il est recommandé de choisir plusieurs universités, au moins 2 hors Paris.

Le dossier pourra être consulté par l'ensemble des responsables des formations proposées par CampusArt. Il est complété par un dossier papier regroupant les documents permettant de vérifier les informations du dossier électronique.

Les écoles du réseau contactent les candidats ayant retenu leur intérêt et leur adressent éventuellement une proposition d'admission en début du mois d’avril.

Les candidats doivent vérifier le niveau de la formation qui leur est proposée, licence, master 1 ou master 2, quelle année d’école

Les candidats sont libres d’accepter ou non une proposition : ils ne peuvent s'inscrire que dans une seule des formations proposées.

L'inscription dans une des formations CampusArt est confirmée par le paiement de frais de dossier. Les candidats n'ont rien à payer jusqu'à la confirmation de leur inscription ( à l'exception des frais éventuels concernant les documents devant accompagner le dossier électronique).

Les coûts de la formation proprement dits sont ensuite réglés directement auprès de l'établissement d'accueil. Leur montant est précisé dans les offres transmises aux candidats.

Calendrier 

  • 2 novembre 2016 au 15 février 2017 : Ouverture du site de candidature CampusArt.
    Saisie par les étudiants du dossier de candidature électronique CampusArt.
  • 15 février 2017: Date limite de saisie du dossier de candidature électronique CampusArt.
    Date limite de réception des dossiers papier des candidats à l’Agence Campus France Paris.
    Début des éventuels entretiens téléphoniques ou visioconférences avec les candidats. 
    Début des propositions de pré-inscription faites par les établissements aux candidats via leur plateforme CampusArt.
  • 15 mars 2017 : Fin des propositions de pré-inscription faites par les établissements aux candidats via leur plateforme CampusArt.
  • 30 mars au 17avril 2017 : Réponses des candidats, sur leur compte CampusArt, aux propositions des établissements.
  • 15 avril 2017 : Date limite de confirmation d'entrée en formation par les étudiants sur leur compte CampusArt.
    Fermeture du site de candidature CampusArt.
  • 17 avril à début mai 2017 : Préparation et envoi des attestations originales de pré-inscriptions par les établissements

Vous trouverez sur ce lien nos dépliants CampusArt en français, anglais et espagnol: Dépliant CampusArt

Le réseau « n+i »

Le Réseau « n+i » est un consortium de plus de 70 Grandes Ecoles d’Ingénieurs françaises qui ont choisies de mutualiser leurs actions de coopération internationale.

Le Réseau « n+i » s’adresse aux étudiants ou jeunes ingénieurs ayant une formation supérieure en sciences de l'ingénieur d'un niveau minimum sanctionné par un diplôme de Bachelor ou licence. L’objectif est de former les futurs ingénieurs à vocation internationale.

Pour faciliter l'insertion des étudiants internationaux dans le système français, le réseau n+i, propose des packages d’intégration à la demande des écoles, et dans l’intérêt des étudiants étrangers :

Le Package  Intégration Culturelle (PIC) comprend un accueil personnalisé à l'aéroport de Paris (ou à la gare), transfert  vers le lieu de formation, réservation de logement, aide aux formalités (inscription, banque, visas, assurances).

Le Package Intégration linguistique (PIL) est un stage d'été (juillet/septembre) de français langue étrangère en France. Pendant cette formation les étudiants sont, de préférence, logés dans des familles afin d'accélérer leur découverte de la culture et de la langue française. Il existe la possibilité de dispense à condition de justifier d’un bon niveau de français (DELF B2).

Le Package Intégration méthodologique (PIM) est une période d'adaptation méthodologique et académique mais aussi linguistique qui permet de se mettre en confiance et de découvrir la façon d'enseigner en France.

Le PIM est adapté aux niveaux des étudiants :

- Les étudiants faibles en français et n’ayant pas de connaissances particulières du milieu académique français bénéficieront d’un PIM commun pour plusieurs écoles

- Les étudiants moyens en français et ayant déjà une connaissance de la France, pourront se voir proposer le PIM en local directement dans leur école d’ingénieur.

Le PIM commun - programme intégré aux cours d'ingénieurs (validé par 30 crédits ECTS) dans lesquels les étudiants étrangers ne sont pas encore mélangés aux étudiants français. Ce sont des cours en petits groupes, le professeur enseigne en français. Les non-francophones peuvent poser des questions en anglais, avoir des réponses en anglais, utiliser des documents en anglais voire dans leur langue. Le PIM commun est composé de deux parties :

- Partie I: (septembre à décembre) 26 ECTS de cours : Pour des raisons d'efficacité et de coûts, ce semestre est commun à plusieurs écoles d'une même thématique. Cette partie I peut donc être organisée par un établissement différent de celui où l'étudiant ira étudier pour obtenir son diplôme (tous les transferts et conditions d'accueil sont bien sur organisés)

- Partie II: (janvier à février) de 2 à 6 semaines (soit 4 ECTS) selon les établissements : Période d'adaptation sur mesure dans l'école qui vous accueillera pour vos études. Les étudiants peuvent suivre des cours, des laboratoires avec les étudiants français pour se familiariser avec le rythme des études et bien préparer l'intégration complète au système d’enseignement français.

Le PIM local destiné aux étudiants qui possèdent déjà un bon niveau de français et une connaissance de la France et  peuvent débuter leur formation directement avec des étudiants français et internationaux dans  une école d’ingénieur tout en bénéficiant d’une assistance et d’un tutorat personnels.

Ce package permet d’offrir à l’étudiant pendant le premier semestre, en plus des cours réguliers (30 crédits ECTS) avec les étudiants français:

- un accueil personnalisé dans son école ;

- un tutorat particulier de la part de professeurs adapté à la demande (français, sciences, technologies) ;

- un tutorat particulier de la part d’élèves - ingénieurs français. Ceci permet de revoir les cours, les exercices avec des étudiants, de mieux découvrir la vie de l’école ;

- des documents bilingues pour aider à la compréhension.

Une dispense du PIM (qui traduirait une bonne connaissance du français par exemple) conduirait l’étudiant à suivre les cours « réguliers » de M1a avec les étudiants français.

Les programmes de formation

Les Programmes de masters (bloc de 120 crédits ECTS) s'adressent aux étudiants en ingénierie et aux jeunes ingénieurs ayant un niveau Bachelor ou Licence (ou équivalence jugée par « n+i »).

Les candidats ont le choix entre 2 programmes :

- Le master « n+ » - des études complètes et généralistes. La durée minimale de formation est de deux ans (M1 + M2) après un Bachelor.

Pour suivre ce programme il faut posséder un haut niveau scientifique et technologique dans un domaine thématique large. Des stages en entreprises et des visites de sites de production, font partie de la formation.  Le master « n+ » prépare à des fonctions de management de projets et d’équipes.

En France, les études d'ingénieurs sont très prestigieuses et conduisent au diplôme et au titre d'ingénieur (Master's Degree) qui est délivré uniquement par des écoles habilitées par la Commission (nationale) des Titres d’Ingénieurs (CTI).

- Le master « i » - Ce programme de Master plus spécialisé, plus centré sur un domaine scientifique ou une technique comporte un stage long en entreprise ou de recherche (6 mois) en M2. Ce master est particulièrement adapté pour les étudiants qui veulent se spécialiser dans un domaine précis et compléter, le cas échéant, par un doctorat.

Le master « i » prépare à des fonctions d’ingénieurs d’études, de recherche, de développement et peut conduire à des fonctions de management de projets et d'équipes.

Sous certaines conditions, les étudiants étrangers peuvent, uniquement pour le Master « i », faire valider des compétences académiques ou expériences professionnelles, déjà acquises. Cette reconnaissance valide le niveau M1 et réduit la durée de formation en France à 12 mois (M2).

Ce diplôme est délivré par des écoles habilitées par la Direction Générale de l’Enseignement Supérieur et de l’Insertion Professionnelle (DGESIP). Il est reconnu comme master national.

Le master est appelé  Master « i » pour souligner sa dimension internationale.

Le Doctorat (PhD)

Le site du Réseau « n+i » permet aux candidats de trouver le laboratoire qui sera le plus adapté aux travaux de recherche de doctorat. La formation correspond à 3 ans en moyenne.

Pour être inscrit en doctorat l’étudiant doit, impérativement, satisfaire aux 2 conditions :

- avoir un niveau master ;

- l’autorisation du professeur (et de l’école doctorale) avec lequel vous ferez votre recherche.

Il n’y a pas d’exigences particulières de niveau de français pour débuter la thèse, car toutes les personnes du laboratoire parlent anglais. Par contre, après 3 ans, il est préférable de rédiger le mémoire de thèse et de soutenir le travail en français.

Financements

Le gouvernement français en finançant directement l'enseignement supérieur permet aux étudiants français et étrangers de réduire de plus de 50 % le coût global de leurs études (aide automatique, pour couvrir les frais académiques, à laquelle s'ajoute le financement d'une partie des frais de vie par les services de logements et de restaurants étudiants).

Il existe plusieurs possibilités de financements complémentaires à découvrir :

- Le financement personnel (famille) ou avec des emprunts ;

- Les bourses des Etats étrangers (BGE) Villes ou Provinces (accords bilatéraux) ;

- Les bourses de l’Etat français (BGF) (Eiffel, Ministères, Ambassades) ;

- Les bourses de l’Union Européenne (Erasmus, Leonardo, etc.) ;

- Les bourses des collectivités territoriales françaises (Régions, villes, etc) ;

- Les bourses d’entreprises (BEnt) ;

- Les bourses du Réseau « n+i » Bni ;

- Le travail à temps partiel ou une année de césure.

Inscription

Si vous voulez poser votre candidature pour une admission et une bourse vous devez remplir un dossier « électronique » en ligne, disponible à partir du site Internet : http://www.nplusi.com  et le compléter par un dossier « papier ». 

La campagne de recrutement débute en septembre de l’année précédente  et se termine au mois de mars de l’année en cours. Elle se déroule en deux sessions. Plus vite votre dossier est validé et plus vous augmentez vos chances de recrutement et de financement.

 

Contact

 

Réseau « n+i »

79, avenue Denfert-Rochereau

75014 Paris

http://www.nplusi.com

contact@nplusi.com

Formations ouvertes et à distance (FOAD) et Enseignement à distance (EAD)

Les formations ouvertes et à distance (FOAD) et l’enseignement à distance (EAD) désignent des formations et des cursus suivis à distance en ligne sur Internet qui peuvent déboucher sur l’obtention de diplômes de di­fférents établissements, universités et écoles privées. Les FOAD sont intégrées dans les technologies éducatives qui réunissent des cours et des ressources scientifiques, utilisant les technologies de l’information et de la communication pouvant être utilisées en autoformation. Les supports des ressources pédagogiques sont disponibles sur Internet et/ou sur cédérom et DVD.

CNED : Centre national d’Enseignement à distance

Premier opérateur européen de formation tout au long de la vie, le Centre national d’enseignement à distance (CNED), est un établissement public du ministère de l’éducation nationale qui dispense des formations à distance de la scolarité élémentaire, à l’enseignement supérieur, en formation initiale ou en formation professionnelle continue.

Le CNED n’est pas habilité à délivrer des diplômes, ceux-ci sont exclusivement délivrés par les universités partenaires. Les étudiants qui souhaitent suivre et faire valider des formations par le diplôme national correspondant, doivent s’inscrire directement à l’université de leur choix selon la procédure spéci­fique. En cas d’avis favorable ils s’inscrivent ensuite au CNED. Les modalités d’inscription varient suivant l’université. Certaines universités ayant une capacité d’accueil limitée, il est conseillé d’agir le plus tôt possible.

L’enseignement à distance est également accessible aux étudiants résidant à l’étranger. Ils peuvent suivre des cours à distance à condition que leur connaissance de la langue française soit suffisante. Il n’y a pas de règles précises en ce qui concerne l’équivalence des diplômes. Les dossiers sont examinés au cas par cas par les universités.

 

La mission du Cned - Former tout au long de la vie :

- Dispenser le meilleur service public de formation initiale (école, collège, lycée et université) ;

- Former tout au long de la vie tous ceux qui ont un projet de formation quels que soient leur âge et leur situation (enseignement supérieur, professionnel, concours) ;

- Proposer aux collectivités territoriales des outils pour améliorer l’apprentissage et garantir l’égalité des chances (cours de soutien et de remédiation) ;

- Offrir aux entreprises et à leurs salariés des formations courtes professionnalisantes et des formations diplômantes.

 

Le métier du Cned

- Imaginer et concevoir des formations ;

-  Mettre à disposition les outils et méthodes de diffusion des contenus ;

- Assurer le suivi pédagogique de chaque apprenant ;

- Accueillir, orienter en matière de formation à distance en France et en Europe ;

- Intégrer les technologies numériques dans les pratiques pédagogiques de l’enseignement à distance (Tice) ;

- Être un partenaire des grands projets faisant appel à l’EAD.

 

La méthode Cned : autonomie de l’apprenant et accompagnement par des enseignants

Renseignements sur les formations du CNED et les modalités d’inscription : http://www.cned.fr

 

CNED – Direction Générale

BP 60200

86980 Futuroscope Chasseneuil cedex

Mail : accueil@cned.fr

Tél. : 0033 5 49 49 94 94

Fax : 0033 5 49 49 96 96

Les portails de la formation à distance

 

FORMASUP

Ce site recense les cursus des formations ouvertes et à distance, proposés par les établissements de l’enseignement supérieur (Programme Campus numériques français), le Centre National d’Enseignement à Distance (CNED), le Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM) et la Fédération Interuniversitaire d’Enseignement à Distance (FIED), dans les domaines : Lettres et langues, Sciences humaines, Économie et droit, Sciences, Arts, Agriculture, Génie civil, Construction, Bois, Production mécanique, Électricité, Électronique, Gestion, Information, Communication, Services aux personnes et à la collectivité.

Pour en savoir plus : http://www.formasup.fr

 

TÉLÉSUP, répertoire des formations des universités

La Fédération interuniversitaire de l’enseignement à distance (FIED) est un réseau de 35 universités. Elle fédère les universités qui ont développé de l’enseignement à distance et en ligne sous différentes formes, par l’intermédiaire de services spécifiques, comme les Centres de Télé-enseignement Universitaires (CTEU), les Services d’Enseignement à Distance (SEAD), les Unités de Formation et de Recherche (UFR), les services Formation Continue (FC).

 

Le réseau propose près de 460 formations et 377 modules autonomes.

 

Descriptif détaillé de l’o­ffre de formations diplômantes à distance :

http://www.­ed-univ.fr/telechargeables/Plaquette-FIED.pdf

http://www.­ed-univ.fr

info@­ed-univ.fr

Autres portails 

- AUF, Agence universitaire de la francophonie – Formations ouvertes et à distance (FOAD)

http://foad.refer.org ;

- Campus numériques francophones (CNF)

http://www.auf.org/actions/reseau-cnf/ ;

- CNAM, Formation ouverte et à distance (FOAD)

http://www.cnam.fr ;

- e-mi@ge : http://www.e-miage.org ;

- FILIPÉ, Filière linguistique préparatoire aux études en France

http://www.e-­lipe.org ;

- Le Portail de la formation à distance

http://www.formations-distance.com ;

- Les Formations à distance de l’Institut de Santé Publique, d’Épidémiologie et de Développement (ISPED)- Université Victor Segalen Bordeaux 2

http://ead.isped.u-bordeaux2.fr/ ;

- UNIRE, Université Numérique Inter-Régionale de l’Est

http://www.unr-unire.fr ;

- PLOTEUS, portail sur les opportunités d’études et de formation en Europe

http://www.ec.europa.eu/ploteus