A livres ouverts - Pierre Lemaître

 

L’Institut français et les éditions Colibri vous invitent à la soirée littéraire A livres ouverts autour des romans Au revoir là-haut  et Couleurs de l’incendie, les deux premiers de la trilogie de Pierre Lemaître, traduits en bulgare par Rossitza Tacheva.

D'ailleurs, il n'avait pas la fibre politique. Pour cela, il faut avant tout de l'ego non, son truc, à lui, c'était l'argent. Et l'argent aime l'ombre.

                                                                                           Pierre Lemaître, Au revoir là-haut

           

            Il y a cinq ans, Pierre Lemaître recevait le prix Goncourt pour Au revoir là-haut. En 2018, le film éponyme avait été couronné par le César de la meilleure adaptation cinématographique du réalisateur Albert Dupontel.

 

 

            Avec "Couleurs de l’incendie", publié l’année dernière,  Pierre Lemaître  poursuit son exploration de l’histoire en nous transportant à nouveau dans la période trouble de l’entre-deux guerres, sur fond de crises financières et de vengeance.

                La vélocité du style, l'orchestration des scènes et, ce qu'on nomme le souffle romanesque amènerait peut-être  les spécialistes à cataloguer les deux ouvrages comme "romans d'aventures".  Ils empruntent en tout cas au genre quelques-unes de ses caractéristiques : le suspense, la mort comme horizon, la succession d'épreuves. Cette littérature portée par le feu de l'action et le charisme des personnages en révolte contre l'injustice, a bercé la jeunesse de Pierre Lemaitre. "Pour moi, le livre idéal serait une histoire de Dumas écrite par Tolstoï", assure ce fin lettré.

 

Participants à la discussion :
Rossitza Tacheva, rédactrice aux éditions Colibri et traductrice
Modératrice : Albena Charbanova
 

Le jeudi 4 avril 2019 à 18h30
Médiathèque de l’Institut français 
3, place Slaveïkov