A livres ouverts - Marcel Proust

 

L’Institut français et les éditions Colibri vous invitent à la soirée littéraire A livres ouverts autour du roman Un amour de Swann de Marcel Proust, traduit en bulgare par Rossitza Tacheva.
 

Le jeudi 29 novembre 2018 à 18h30 à la médiathèque de l’Institut français 
 

Le bonheur est salutaire  pour le corps, mais c’est le chagrin qui développe les forces de l’esprit.

                                                                                      Marcel Proust, Le temps retrouvé

 

            Lorsque Du côté de chez Swann fut publié en 1913, une énorme campagne de presse accueillit l’ouvrage comme peu de livres l’ont été dans toute l’histoire de l’édition. Quelle était donc la nouveauté si extraordinaire de l’œuvre proustienne en ce début de du XXe siècle pour qu’elle soulevât à la fois tant d’enthousiasme chez les meilleurs lecteurs et tant de refus chez le plus grand nombre ? La décisive nouveauté de Proust consistait à avoir opéré dans l’espace de la fiction romanesque une révolution comparable à celle que Einstein, quelques années plus tôt, avait opérée dans la physique, à savoir l’introduction de la relativité. De même qu’Einstein fait voir que l’observation totalement objective est un leurre, parce que l’observateur est solidaire du système observé, et donc change avec lui, de même, dans Proust, tout est vu à travers le regard d’un observateur qui n’est pas en dehors du monde qu’il décrit mais qui occupe dans ce monde une position précise, mobile et changeante selon les aléas de sa vie.

 

 

            Loin d’être une chronique retraçant la disparition d’un âge plus lyrique, c’est une histoire pratique et universellement applicable qui explique comment cesser de gaspiller sa vie et commencer à l’apprécier.

 

Participants à la discussion :
RossitzaTacheva, rédactrice aux éditions Colibri et traductrice
Modérateur : AlbenaCharbanova