Films français Cinéma Slaveykov : programmation jusqu'à juillet 2017

 

 

AVRIL

Samedi 1, 16h00

L’exercice de l’état

 2011, 115’

Réal. Pierre Schoeller

 

Vendredi 7, 19h00

Histoires sans importance du passé – 4

Cycle documentaire

 

Samedi 8, 16h00

21 nuits avec Pattie

2015, 115’

Réal. Arnaud Larrieu, Jean-Marie Larrieu

 

Vendredi 21, 19h00

Les 400 coups - classique

1958, 93’

Réal. François Truffault

 

Samedi 22, 16h00

Les héritiers

2014, 105’

Réal. Marie-Castille Mention-Schaar

 

Vendredi 28, 19h00

La French

2014, 135’

Réal. Cédric Jimenez

 

Samedi 29, 16h00

Le petit Lieutenant

2004, 110’

Réal. Xavier Beauvois

 

MAI

Vendredi 5, 19h00

Histoires sans importance du passé – 5

Cycle documentaire

 

Samedi 6, 16h00

La maison de la radio

2012, 159’

Réal. Nicolas Philibert

 

Vendredi 12, 19h00

Les chevaliers blancs

 2015, 118’

Réal. Joachim Lafosse

 

Samedi 13, 16h00

Quelques heures de printemps

2012, 108’

Réal. Stéphane Brizé

 

Vendredi 19, 19h00

Augustine

2012, 101

Réal. Alice Winocour

 

Samedi 20, 16h00

Berthe Morisot

2012, 100’

Réal. Caroline Champetier

 

Vendredi 26, 19h00

Pater

2011, 105’

Réal. Alain Cavalier

 

Samedi 27, 16h00

Attila Marcel

2012, 106’

Réal. Sylvain Chomet

 

JUIN

Vendredi 2, 19h00

Histoires sans importance du passé – 6

Cycle documentaire

 

Samedi 3, 16h00

Les contes de la nuit

2012, 84’ Animation

Deuxième photo marathon jeunesse

 

Vendredi 9, 19h00

Monsieur Klein - classique

1975, 122’

Réal. Joseph Losey

 

Samedi 10, 16h00

Dans la cour

2013, 98’

Réal. Pierre Salvadori

 

Vendredi 16, 19h00

Week-ends

2013, 91’

Réal. Anne Villacèque

 

Vendredi 30, 19h00

Et maintenant on va où ?

Real. Nadine Labaki

2011, 110’

 

JUILLET

Samedi 1, 16h00

Les malheurs de Sophie

 2015, 105’

Réal. Christophe Honoré

 

Vendredi 7, 19h00

Histoires sans importance du passé – 7

Cycle documentaire

 

Samedi 8, 16h00

César et Rosalie - classique

1972, 110’

Réal. Claude Sautet

 

Samedi 15, 16.00

Coup de chaud

2014, 102’

Реж. Raphaël Jacoulot