Films français, salle Slaveykov - Le mépris

Samedi 18 février, 16h00, salle Slaveykov

 

1963, 110 min

Réal. : Jean-Luc Godard

Scénario : Jean-Luc Godard d’après l’œuvre originale d’Alberto Moravia
Image : Raoul Coutard
Montage : Agnès Guillemot

Musique : Georges Delrue
 

Avec : Brigitte Bardot, Michel Piccoli, Jack Palance, Giorgia Moll et Fritz Lang

 

Godard ne se donne même pas la peine de dérouler un générique à l’écran – une voix off en fait le compte-rendu, pendant qu’on voit une scène du film en train d’être tournée. Le film prend de la distance par rapport à son medium, pour raconter ce qui arrive aux gens qui commencent à travailler dans le cinéma ou aux jeunes-mariés, en général.  

Une femme qui ne sait pas ce qu’elle veut et un homme qui croit qu’il sait ce qu’il veut. Elle aura une réponse bientôt mais il sera trop tard, pour les deux.

Un langage simple, celui d’Alberto Moravia, l’auteur du livre dont s’inspire film de Godard.

Le film suit l’évolution d’un couple. Le mari est un écrivain devenu scénariste qui veut s’affirmer dans son nouveau métier, il a une très belle femme et il y a le producteur du film… 

L’aliénation qui s’installe entre les époux est le sujet principal du film, mais aussi le cinéma. Jean-Luc Godard invite le réalisateur légendaire du cinéma muet Fritz Lang à jouer son propre rôle et à rencontrer les personnages. Une rencontre rêvée pour chaque cinéaste, et pour chaque cinéphile.

A sa sortie, le film fut médiatisé comme la première œuvre commerciale du réalisateur rebelle, filmée en Cinémascope – le format des grands studios Américains. Fidèle à lui-même, Godard joue avec les couleurs, avec les phrases de montage, avec tout. Et se moque du Cinémascope aussi.

Brigitte Bardot et Michel Piccoli incarnent ce couple en lutte. Le décor de la villa Malaparte sert magnifiquement ce drame à la grecque.

Merci de présenter à l'entrée votre carte d'adhérent IFB en cours de validité