Projections et discussions "Droits de l'enfant" - « Regards croisés sur l’enfance, l’éducation et les migrations en Europe orientale »


Le cycle de ciné-débats « Regards croisés sur l’enfance, l’éducation et les migrations en Europe orientale » est un projet régional conçu comme une plateforme de rencontres et d’échanges de bonnes pratiques entre les professionnels français, roumains, bulgares et moldaves sur des sujets éducatifs variés. Il offre aux représentants de la société civile, acteurs institutionnels et professionnels du monde éducatif et judiciaire, un cadre privilégié pour débattre des problématiques portées à l’écran. Les tables rondes proposées s'accompagneront de projections de films documentaires sur les thématiques développées : la non-discrimination, les inégalités sociales, le rapport à l’école et le décrochage scolaire, l’enfance en danger, l’enfance en errance, l’enfance en conflit avec la loi.

 

Programme :

 

-          Enfance difficile, affaires d’Etat, d’Adrien Rivollier
le 29 septembre, 10h00, salle Slaveykov

 


 

Synopsis : Après la Révolution Française, l’Etat français a commencé à s’inquiéter de l’enfance en difficulté, en prenant le relais de la famille. Des bagnes pour enfants du 19ème aux centres éducatifs fermés d’aujourd’hui, la question de la prise en charge des mineurs en danger et mineurs délinquants a toujours été au cœur du débat social, politique et judiciaire. Par une double approche historique et contemporaine, ce film retrace l’histoire de la protection de l’enfance en France et explore en filigrane l’évolution du statut de l’enfant en écho avec celui de la famille.

Atelier : ‘Histoire de l'enfance en difficulté, l'éducation surveillée, des bagnes aux établissements éducatifs : primauté de l'éducation sur le répressif’

 

-          Point de Chute, d’Adrien Rivollier

Synopsis : En 2002, la politique française visant à lutter contre la délinquance juvénile annonçait l’ouverture des premiers Centres Educatifs Fermés. Le CEF de la plaine du Forez (Loire) a vu le jour en 2004. Dix mineurs délinquants de 13 à 16 ans au lourd parcours pénal y sont placés. « Educatif » « Fermé ». Toute l’ambiguïté du CEF repose sur cette dualité. Ce documentaire prend le temps de plonger dans le quotidien du centre et de son projet éducatif, pour raconter l’histoire des adolescents et de leurs éducateurs. -Point de chute- aborde la problématique de la délinquance juvénile sous l’angle du dialogue et de la reconstruction. Atelier : ‘Immersion en centre éducatif fermé et retour sur les modalités de prise en charge de l’enfance délinquante’

-          Au tribunal de l’enfance, d’Adrien Rivollier
le 29 septembre, 14h00, salle Slaveykov

 

Synopsis : Dans les tribunaux pour enfants, en France, 3 affaires sur 5 concernent des enfants en danger que la justice doit protéger. Violences, déscolarisation, conflit parental… Marie Receveur et Jean Toulier sont juges des enfants. Ils voient défiler dans leur cabinet les histoires de famille les plus douloureuses. En suivant leur quotidien au fil des audiences, ce film propose un regard inédit sur une justice discrète, mais qui fait résonner en chacun de nous des questions universelles : la place de l’enfant, la difficulté d’être parents… Le cabinet du juge, se révèle alors être un thermomètre éloquent de la société dans ce qu’elle a de plus fragile. Atelier : La protection des mineurs en danger et l’assistance éducative’

 

2.        Sur le volet social

Projections (jeune public et tout public) du film documentaire Spartacus et Cassandra, en présence du réalisateur Ioanis Nuguet, et de Camille Bresson (jeune trapéziste du film).

Synopsis : Spartacus, jeune Rom de 13 ans et sa sœur Cassandra, 10 ans sont recueillis dans le chapiteau-squat de Camille, une drôle de fée trapéziste qui prend soin d’eux, leur offre un toit et leur montre le chemin de l’école. Mais le cœur des enfants est déchiré entre l’avenir qui s’offre à eux… Et leurs parents qui vivent encore dans la rue.

 

3. Projection du film documentaire Au tribunal de l’enfance, d’Adrien Rivollier
le 30 septembre, 16h00, salle Slaveykov

 

Dans les tribunaux pour enfants, en France, 3 affaires sur 5 concernent des enfants en danger que la justice doit protéger. Violences, déscolarisation, conflit parental… Marie Receveur et Jean Toulier sont juges des enfants. Ils voient défiler dans leur cabinet les histoires de famille les plus douloureuses. En suivant leur quotidien au fil des audiences, ce film propose un regard inédit sur une justice discrète, mais qui fait résonner en chacun de nous des questions universelles : la place de l’enfant, la difficulté d’être parents… Le cabinet du juge, se révèle alors être un thermomètre éloquent de la société dans ce qu’elle a de plus fragile.

 

Atelier-discussions : ‘La protection des mineurs en danger et l’assistance éducative’

 

Intervenants français

 

Mme Eliane LOUIT, Psychologue clinicienne de la Protection judiciaire de la Jeunesse, Formateur de l’Ecole Nationale de la Protection Judiciaire de la Jeunesse (ENPJJ)

 

Mme Nahima LAIEB, Educatrice de la Protection judiciaire de la Jeunesse, Formateur-chercheur à l’ENPJJ,

 

Mme Véronique BLANCHARD, Historienne et Responsable du centre d’exposition historique « enfants en justice », service de l’ENPJJ.

 

M. Adrien RIVOLLIER, Réalisateur

 

Mme Nelly Petrova-Dimitrova, Université Sainte-Clément d'Ohrid

 

Projections (jeune public et tout public) du film documentaire Spartacus et Cassandra, en présence du réalisateur Ioanis Nuguet, et de Camille Bresson (jeune trapéziste du film).

Synopsis : Spartacus, jeune Rom de 13 ans et sa sœur Cassandra, 10 ans sont recueillis dans le chapiteau-squat de Camille, une drôle de fée trapéziste qui prend soin d’eux, leur offre un toit et leur montre le chemin de l’école. Mais le cœur des enfants est déchiré entre l’avenir qui s’offre à eux… Et leurs parents qui vivent encore dans la rue.

29.09, 17h00, Institut français

30.09, 14h00, Institut français