La coopération institutionnelle et technique (CIT) en quelques mots

Principaux objectif du secteur :

Encourager la coopération entre les administrations centrales et locales, françaises et bulgares mais aussi entre les acteurs privés, la société civile et les ONG.

Comment ?

-L'échange d’expertise et de bonnes pratiques. Le secteur organise chaque année des événements, conférences, séminaires et visites d’études permettant de confronter les experts et les décideurs politiques français et bulgares pour améliorer la mise en place des projets.

-Actions de sensibilisation, de mobilisation et mise en relation d’acteurs. Le secteur détient un important réseau et le met à disposition des acteurs qui souhaitent développer des projets de coopération durable entre la France et la Bulgarie.

-Un soutien technique et financier est apporté à des projets jugés exemplaires dans le domaine du développement durable, de l’insertion des populations vulnérables ou de la coopération administrative et institutionnelle.

 

 

Le service CIT travaille en étroite collaboration avec d’autres services de l’Institut et de l’Ambassade, tels que la coopération éducative et linguistique et le Service Économique Régional (SER) sur les thèmes de développement durable. Le secteur mobilise ainsi une palette d’acteurs d’horizons divers tout en concentrant ses efforts sur le levier d’action que représente l’élite politique et administrative dans la conduite des réformes pour la défense de l’État de droit et l’amélioration de l’action publique. Il s’agit de valoriser les savoir-faire de tous et les possibilités de financements européens (en particulier celles liées aux fonds structurels) pour la mise en œuvre de projets d’ampleur locale et internationale.

La garantie de l’État de droit, la lutte contre la corruption, la protection environnementale, l’inclusion sociale et le respect des minorités, la lutte contre le réchauffement climatique sont autant de problématiques qui appellent à une coopération franco-bulgare plus intense pour susciter des solutions innovantes. Le secteur CIT valorise aussi l’expertise privée et publique française reconnue à l’échelle internationale, notamment dans le domaine de la ville durable. La gestion et l’assainissement de l’eau est par exemple un domaine dans lequel les partenariats publics-privés peuvent être pertinents et dans lequel les collectivités et les entreprises français bénéficient d’une expérience utile aux acteurs bulgares engagés pour l’amélioration des services urbains.

 

L’action du secteur de la coopération institutionnelle et technique se structure autour de trois priorités transversales :

  • la gouvernance et l’État de droit ;
  • le développement durable, en particulier en milieu urbain ;
  • la protection et l’inclusion sociale des populations vulnérables, en particulier la minorité rom.

Pour plus d'informations sur les projets, cliquez ici, pour les actualités du secteur, cliquez ici.

Le secteur:

  • développe des projets en accord avec les priorités de l’État français et les besoins des partenaires bulgares (conférences, séminaires, rencontres, concours etc.)

  • cofinance des projets mis en œuvre par des partenaires extérieurs (projets portés par des ONGs)

  • soutient la coopération institutionnelle et administrative et dans le domaine de la Justice par le biais de bourses du gouvernement français (BGF) bénéficiant aux fonctionnaires, juges, avocats et magistrats bulgares.