ECOOBCHTINA 2018

ECOOBCHTINA est un concours qui vise à valoriser la mise en œuvre de bonnes pratiques à l’échelle locale dans six domaines clefs formant les piliers d’un développement urbain durable :

-    l’efficacité énergétique des bâtiments publics et des logements privés ;

-    la gestion de l’eau ;

  la gestion des déchets ;

-    la mobilité urbaine durable ;

-    la gestion des espaces publics, catégorie créée en 2018 ;

-    sport et société civile, catégorie créée en 2018.

 

 

Ce concours est destiné depuis sa création à toutes les municipalités bulgares et récompense dans chacun des cinq premiers domaines cités ci-dessus une grande municipalité (+ 40 000 habitants, sauf pour la gestion de l’eau : +10 000) et une petite municipalité (- 40 000 habitants, sauf pour la gestion de l’eau : -10 000).

Afin d’inciter les municipalités à participer davantage, les questionnaires techniques à renvoyer dans chaque domaine ont été simplifiés et les municipalités sont vivement encouragées à candidater à plusieurs catégories en même temps. Les lauréats du concours seront nommés, d’une part, sur la base de leurs réponses aux questionnaires élaborés par l’ensemble des partenaires d’ECOOBCHTINA ; d’autre part, à l’issue de leur participation à au moins un des quatre séminaires techniques qui se dérouleront en 2018 à l’Institut français de Bulgarie. Quatre jurys spécialisés composés d'experts bulgares (universitaires, fonctionnaires, chercheurs, journalistes, etc.) départageront les municipalités candidates.

Nouveauté en 2018

Une catégorie dédiée au sport et à la société civile a été créée. Associations de parents, associations sportives, écoles, citoyens… tous pourront candidater afin d’être récompensés pour leurs actions favorisant l’accès au sport.

Partenaires

Depuis sa toute première édition, le concours ECOOBCHTINA a bénéficié du haut patronage du Président de la République de Bulgarie et des soutiens forts du ministère de l’Environnement et de l’eau ainsi que du ministère du Développement régional et des travaux publics.

De nombreux acteurs sont associés à l’événement comme l’Association nationale des municipalités bulgares, l’association ECOENERGUIA, l’Association bulgare des écologues des municipalités, l’Association bulgare de l’eau, le centre pour l’efficacité énergétique EnEffect, le Fonds pour l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables et l’Association  bulgare des urbanistes.

Enfin, ECOOBCHTINA est sponsorisé par les entreprises françaises Veolia, Saint-Gobain Weber, Decathlon, Renault, et le Fonds régional de développement urbain.

Nos prochains rendez-vous

27 mars 2018

09h45 - 10h45

Conférence de presse pour le lancement de la troisième édition du concours ECOOBCHTINA avec l'ensemble des partenaires

17 avril 2018

9h30 - 14h

Séminaire ECOOBCHTINA  « Gestion durable de l'eau »

24 avril 2018

9h30 – 14h

Séminaire ECOOBCHTINA  « Gestion durable des déchets »

15 mai 2018

9h30 – 14h

Séminaire ECOOBCHTINA  « Efficacité énergétique des bâtiments »

29 mai 2018

9h30 – 14h

Séminaire ECOOBCHTINA « Gestion durable des espaces publics »

12 juin 2018

9h30 – 14h

Workshop « Sport et société civile » pour les 10 candidats présélectionnés

 

26 juin 2018

9h30 – 14h

Séminaire ECOOBCHTINA « Mobilité durable »

31 juillet 2018

Date limite de réception des candidatures des municipalités

Septembre 2018

Délibération des jurys et éventuelle seconde délibération

Octobre 2018

Cérémonie officielle de remise des prix ECOOBCHTINA

Novembre 2018

-Février 2019

Cinq visites d’étude pour les municipalités lauréates des catégories « gestion de l’eau », « gestion des déchets », « mobilité durable », « gestion des espaces publics » et « efficacité énergétique des bâtiments » pour 2 représentants de chaque municipalité sur une durée de 3 jours.

 

ECOOBCHTINA a également un site officiel : ecoobchtina.bg

Retrouvez ci-dessous les dernières nouvelles d'ECOOBCHTINA 2018.

 

Interview de François-Xavier Kowandy, développeur du concours Ecoobchtina par la radio Darik

http://darikradio.bg/ekoobstina-sazdava-ustoichivi-praktiki-i-navici.html#parent=show

Succès du dernier séminaire "Mobilité durable", 26 juin 2018

Le dernier séminaire de l’édition 2018 du concours Ecoobchtina s’est déroulé à l’Institut français, ce mardi 26 juin. Monsieur l’Ambassadeur Eric Lebédel a ouvert le séminaire portant sur la mobilité et l’adéquation entre les offres de transports et les acteurs d’un territoire. Monsieur Lebébel a invité les municipalités bulgares à s’inscrire aux différentes catégories du concours et a rappelé les enjeux du développement durable auxquels ces catégories répondent. Monsieur Valentin Yovev, vice-ministre du Développement régional et des travaux publics, a souligné que la mobilité urbaine durable était une des priorités européennes en matière de développement et de modernisation des territoires.

Madame Sylvie Banoun, coordinatrice interministérielle pour le développement de la mobilité douce a été la première experte à prendre la parole. Madame Banoun a pu présenter la stratégie française de la mobilité douce et quelques exemples concrets comme la réduction de la vitesse maximale des voitures en centre-ville. Donner plus d’importance à la mobilité douce en ville et réduire l’abondance des voitures permet de rendre la ville plus vivable, plus attractive et plus dynamique.

L’ancien vice-président de Nantes Métropole en charge des transports, Monsieur Jean-François Retière a abordé les stratégies locales de Nantes, capitale verte européenne en 2013. En rendant les transports plus accessibles, plus rapides ou plus interactifs, la ville peut changer les habitudes des habitants et ainsi atteindre l’objectif de rendre la ville aux habitants et désengorger les villes.

La municipalité lauréate de la catégorie mobilité d’Ecoobchtina 2017, Bourgas, a été représentée par Madame Chanka Koralska, adjointe au maire en charge de la construction, de l’investissement et du développement régional. Madame Koralska a présenté la politique de la ville pour l’installation d’un système de partage de vélos, la construction de parkings publics facilitant la mobilité et l’amélioration des systèmes de feux tricolores aux intersections.

Finalement, Madame Radostina Petroussenko, directrice générale de la planification stratégique et des programmes de développement régional du ministère du Développement régional et des travaux publics, a présenté les opportunités de financement pour les municipalités pour les projets de mobilité urbaine durable.

Ce séminaire portant sur la mobilité urbaine et durable a admirablement clos la série d’évènements du concours Ecoobchtina 2018. Nous remercions chaleureusement les experts français qui ont fait le déplacement, et les représentants bulgares qui ont accepté de venir prendre la parole à l’Institut. Les inscriptions pour les municipalités sont encore ouvertes, donc candidatez ! Nous espérons revoir encore plus de monde pour l’édition 2019 !

Venez nombreux au séminaire « Mobilité durable » le 26 juin !

Le gouvernement français a réaffirmé sa volonté de développer une mobilité durable sur le territoire. A partir du 1er janvier 2018, toute entreprise de plus de 100 employés sur un même site doit obligatoirement se munir d’un plan de mobilité. Un plan de mobilité, en bref, c’est valoriser les modes de déplacements alternatifs à la voiture individuelle. Cela peut être le covoiturage, inciter les employés à utiliser davantage le vélo. De nombreuses municipalités bulgares cherchent à réduire le nombre de voitures dans leurs villes et centres-villes. La présence excessive des voitures nuit à la qualité de l’air, à la circulation piétonne, ou à l’attractivité de la ville en général. C’est dans cette logique que le service de coopération technique et institutionnelle organise un séminaire portant sur la mobilité durable le 26 juin à l’Institut français, qui commence à 9h30. Ce séminaire s’inscrit dans le concours Ecoobchtina qui vise à promouvoir le développement durable dans les villes bulgares à travers la coopération des citoyens et des secteurs publics et privés.

Au cours du séminaire, nous aurons le privilège d’écouter deux experts français sur différents aspects de la mobilité. Madame Sylvie Banoun, coordonnatrice interministérielle pour la marche et le vélo, expliquera comment une municipalité peut rendre la ville aux habitants en développant l’usage du vélo, de la marche et en quoi cela peut être très bénéfique pour l’espace et les citoyens. L’ancien vice-président de Nantes métropole en charge des transports, Monsieur Jean-François Retière présentera les méthodes pour rendre la ville plus agréable et vivable pour les habitants mais aussi comment la rendre plus attractive et dynamique en changeant les habitudes de transports et en repensant l’urbanisme.

Nous vous attendons nombreux à ce séminaire qui est une occasion incontournable d’écouter des experts français et bulgares sur la question de la mobilité durable, une expérience qui sera très enrichissante !

Inscrivez-vous sur ce lien !

Sportifs professionels, entreprises, ONG, citoyens, journalistes se ont retrouvés lors de l'atelier "Sport et société civile"

Les 9 candidats présélectionnés de la nouvelle catégorie « Sport et Société civile » se sont rencontrés à l’Institut français le 12 juin, lors de l’atelier organisé par l’équipe Ecoobchtina. Ils ont pu écouter les témoignages de professionnels de haut niveau et échanger avec eux pour améliorer leur projet en vue de la seconde sélection. L’atelier a été ouvert par Madame Dominique Waag, Première Conseillère à l’Ambassade France.

Merci à Miguel Angel Sanchez, Kiril “Disl” Nikolov, Domenico Magrone, Georgi Filipov, journaliste free-lance et à toute l’équipe de Decathlon pour son dynamisme.

Plus de 120 candidatures pour la nouvelle catégorie "Sport et société civile" !

Ecoobchtina 2018 ouvre la possibilité à la société civile de participer au concours "Villes durables" en Bulgarie. ONG, écoles, citoyens, groupes d'amis... plus de 120 projets ont été envoyés pour concourir et avoir l'opportunité de participer au workshop organisé le 12 juin 2018. Ce workshop sera l'occasion pour les 11 premiers finalistes sélectionnés par des jurys indépendants de partager un moment privilégié avec des professionnels reconnus dans le monde du sport. Monsieur l'Ambassadeur de France Eric Lebédel ouvrira le workshop et les candidats pourront ensuite échanger avec Miguel Angel Sanchez, Directeur de Decathlon en Bulgarie, Kiril “Disl” Nikolov, champion national et international en Skyrunning, Course de montagne et cross, Domenico Magrone, Directeur Financier de Decathlon en Bulgarie et Georgi Filipov, journaliste free-lance.

Suite à ce workshop, une deuxième sélection sera réalisée pour déterminer les deux gagnants finaux. Une remise des prix aura lieu en octobre 2018.

Retrouvez le témoignage de Miguel Angel Sanchez :

 

Première édition du séminaire "Gestion durable des espaces publics"

 

Le séminaire organisé le 29 mai 2018, à l’Institut français de Sofia était consacré au thème « Gestion durable des espaces publics ». Les discussions se sont orientées autour de plusieurs problématiques : comment rendre les villes accueillantes, propres et agréables à vivre mais aussi énergétiquement durables et sûres pour les habitants et les personnes de passage ?

De gauche à droite : Maurice François, Eric Lebédel, Martin Zaimov, Joël Lavergne

Cette catégorie est l'une des deux nouveautés du concours en 2018 et plus de 45 représentants des municipalités et étudiants en urbanisme ont assisté à l'événement.

Monsieur l’Ambassadeur de France en Bulgarie, Eric Lebédel a traditionnellement accueilli les participants au séminaire. Pour souligner l'importance de ce nouveau sujet, l'Ambassadeur Lebédel a fait référence à l‘évolution des politiques visant à améliorer l'environnement urbain. Si la construction de beaux bâtiments a été une priorité majeure pendant de nombreuses années, la nouvelle tendance est de céder la place aux projets créés par les urbanistes afin de favoriser la construction de villes agréables à vivre.

Le premier conférencier du séminaire était Monsieur Martin Zaimov, directeur du Fonds régional de développement urbain. Il a présenté les instruments financiers à la disposition des municipalités pour investir dans des projets d'éclairage public, des espaces publics et des espaces verts. Lors de sa présentation, M. Zaimov a précisé que «Nous tous - administration locale et centrale, entreprises et citoyens - devons participer à l'investissement public. Avec un investissement raisonnable, la qualité de l‘infrastructure publique peut être améliorée. " Il a continué avec plusieurs exemples de projets mis en œuvre par le Fonds régional de développement urbain, soulignant l'importance des partenariats public-privé pour améliorer l'environnement urbain et faciliter sa gestion.

Sylvia Chakarova et Mila Yolova de l'Union des Urbanistes en Bulgarie ont présenté les bonnes pratiques dans le domaine de la gestion de l'espace public en Bulgarie et en particulier l'éclairage public, l'urbanisme et les espaces verts.

Joel Lavergne, directeur de l'éclairage public de la municipalité de Toulouse, a présenté la stratégie de la municipalité pour la rénovation des infrastructures d'éclairage urbain. Il a expliqué qu'en France l'éclairage public est une source d'économies pour les finances publiques locales et la valorisation du patrimoine architectural d'une ville. La décision prise par l'administration de Toulouse est l'utilisation de l'éclairage LED, qui réduit la consommation et les coûts. Monsieur Lavergne a aussi développé l’idée que les infrastructures d’éclairage public peuvent être utilisées plus efficacement en investissant dans des dispositifs qui rendraient la ville « intelligente » tels des détecteurs de mouvements permettant d’éclairer selon les besoins réels ou encore des caméras permettant de faciliter le travail de la police pour les stationnements des voitures en centre-ville.

Maurice François, ancien directeur des espaces publics de la métropole nantaise, parle de la stratégie de conception et de gestion de l'espace public mise en place à Nantes - Capitale verte de l'Europe en 2013.

Il a mis en évidence plusieurs priorités majeures pour la gestion durable et efficiente de l'espace public dans une métropole: la propreté et l'approche globale de la gestion. Rendre la ville propre et agréable à vivre est une approche globale, résultat à la fois d’une stratégie politique et de la mobilisation des employés d’entretien en revalorisant leur profession. Il s’agit de contribuer à la promotion de l'identité et de l'attractivité de la métropole tout en respectant le caractère de ses quartiers individuels.

 

Découvrez le témoignage de Monsieur Martin Zaimov, directeur du Fonds régional de développement urbain, partenaire de cette nouvelle catégorie.

 

Les municipalités sont le principal facteur de mise en œuvre des politiques d'efficacité énergétique

L'efficacité énergétique des bâtiments est essentielle, surtout lorsqu'il est démontré que les bâtiments sont les premiers consommateurs d'énergie, devant les transports. Le 15 mai 2018, Sofia, plus de 60 représentants des municipalités se sont rassemblés  dans le bâtiment de l'Institut français de Sofia à l'occasion du troisième séminaire sur l'efficacité énergétique des bâtiments, dans le cadre du concours ECOOBCHTINA 2018 organisé par l'ambassade de France en Bulgarie.


De gauche à froite: Mme Tanya Hristova, M. Eric Lebédel, Mme Snejana Semova, M. Jean-Paul Aucher, Mme Ivanka Petrova et Mme Olivia de Maleville.

L'hôte de l'événement était Monsieur Eric Lebédel, Ambassadeur de France en Bulgarie. Il a indiqué aux participants que les projets d'efficacité énergétique mis en œuvre par les municipalités bulgares ont été couronnés de succès: "Les experts bulgares sont des professionnels reconnus et c'est grâce à leur travail dans les municipalités que les résultats sont si bons. Ce sont les autorités locales qui sont le mieux à même de prendre des mesures efficaces pour lutter contre le changement climatique ".
L'invité de l'événement était Valentin Yovev, sous-ministre du Développement régional et des Travaux publics. Il a résumé ce que le MRDPW a fait en termes d'efficacité énergétique, soulignant qu'il s'agissait d'une priorité majeure du ministère au cours des dernières années: « Il est temps d'adapter notre économie et nos vies pour que nous devenons moins dépendants des ressources énergétiques existantes pour économiser au profit des générations futures ».


Les présentations ont commencé avec la conférence de Tanya Hristova, maire de Gabrovo. La municipalité a remporté le prix "ECOOBCHTINA" 2017 dans la catégorie "Efficacité énergétique des bâtiments" pour les grandes municipalités. Mme Hristova a présenté le programme d'efficacité énergétique des bâtiments publics et des logements privés et les priorités de la municipalité de Gabrovo dans ce domaine. La municipalité de Smyadovo, lauréate de la même catégorie « Efficacité énergétique dans les bâtiments » pour les petites municipalités, était représentée par Madame la Maire Ivanka Petrova. Des mesures d'efficacité énergétique ont été mises en œuvre dans plus de 8 bâtiments municipaux et dans des maisons multifamiliales d'une superficie bâtie totale de 29 002 mètres carrés. Mme Petrova a résumé les résultats - une réduction de la consommation d'énergie des ménages et une réduction des coûts en hiver ont été réalisés.

Deux experts français étaient présents lors de ce séminaire.

Olivia de Malville est la coordinatrice de FLAME (Fédération des agences locales de l'énergie et du climat) et s'est déplacé à Sofia pour partager son expérience. Elle a souligné que les municipalités sont au cœur du succès des politiques d'efficacité énergétique et du changement de l'opinion publique dans cette direction. Selon elle, le meilleur effet sera atteint en mobilisant toutes les parties prenantes, en stimulant la demande de projets privés de rénovation énergétique, en encourageant le secteur bancaire et en attirant des financements publics. En conclusion, Mme Malville a confirmé que grâce au travail conjoint avec les municipalités, les agences locales de l'énergie et du climat en France ont réussi à lutter contre le changement climatique, l'épuisement de l'énergie et la dépendance énergétique. FLAME est une organisation indépendante à but non lucratif qui travaille avec les autorités publiques locales pour fournir des conseils et des informations d'experts.


Jean-Paul Aucher, président de l'Agence locale de l'énergie en Bretagne Sud, délégué conseiller sur les questions énergétiques à l'agglomération de Lorient et conseiller municipal de la ville de Lorient, a présenté les mesures qui ont été prises par l'agglomération pour la mise en œuvre des objectifs nationaux dans le domaine de l'énergie. Selon le cadre législatif français, la loi sur la transition énergétique pour la croissance verte du 17 août 2015 a fixé plusieurs objectifs importants pour un changement durable en termes d'environnement et d'efficacité énergétique. D'ici 2030, une réduction de 40% des émissions de gaz à effet de serre par rapport à 1990 et une réduction de 30% de la consommation d'énergie par les carburants devraient être réalisées.

Les programmes prioritaires comprennent la réduction de la consommation d'énergie de l'éclairage public, la réalisation d'audits énergétiques dans les bâtiments publics, commerciaux et privés, le remplacement des appareils de chauffage à convection électrique par des appareils plus efficaces. Il y a aussi l'isolement des greniers des bâtiments publics. Les options de chauffage de la biomasse et du bois sont également explorées.

Retrouvez les témoignages de notre partenaire Weber Saint Gobain et des municipalités lauréates de la catégorie "Efficacité énergétique" en 2017:

Snejana SEMOVA, directrice de Weber Saint Gobain en Bulgarie, partenaire de Ecoobchtina 2018.

Interview de Ivanka PETROVA, Maire de Smyadovo, Ville lauréate de la catégorie Efficacité Énergétique des bâtiments en 2017.

Interview de Madame Tanya HRISTOVA, maire de Gabrovo, Ville lauréate de la catégorie Efficacité énergétique des bâtiments en 2017.

APPEL A CANDIDATURES "SPORT ET SOCIETE CIVILE"

Vous êtes un citoyen actif ou un groupe de citoyens investi dans la promotion du sport en Bulgarie ?

Vous souhaitez réaliser un projet pour favoriser l’accès au sport ?

Vous n’avez pas forcément les moyens financiers ou les connaissances en montage de projets ?

Le concours Ecoobchtina ouvre cette année une catégorie consacrée au sport et à la société civile afin de récompenser les citoyens bulgares qui prennent des initiatives pour encourager le développement de la pratique sportive. Le 12 juin 2018, un workshop sera organisé et les candidats présélectionnés pourront échanger avec les jurys de la nouvelle catégorie : Kiril Nikolov, champion sportif, Georgi Filipov, journaliste sportif, Miguel Angel Sanchez, directeur de Decathlon en Bulgarie et Domenico Magrone, directeur financier de Decathlon en Bulgarie.

Les deux projets gagnants (citoyen et association) recevront un prix de 4000 levas.

Vous souhaitez en savoir plus sur les modalités de participation ? Sur le concours Ecoobchtina ? Cliquez ici pour découvrir les questionnaires à remplir et le calendrier du concours !

 

Interview de Monsieur Miguel Angel Sanchez, directeur de Decathlon en Bulgarie, partenaire de Ecoobchtina 2018 et sponsor de la catégorie "Sport et société civile".

 

La gestion durable des déchets fédère les experts et les représentants des municipalités françaises et bulgares

24 avril 2018, Sofia. Les problématiques de la réduction du gaspillage alimentaire et de la production de compost et d'énergie à partir des déchets municipaux ont été discutées aujourd'hui lors du deuxième séminaire du concours Ecoobchtina 2018. Le thème de l'événement était « La gestion durable des déchets municipaux - de la collecte sélective à la valorisation économique et énergétique ». Plus de 60 représentants de l'administration locale et des partenaires ECOOBCHTINA ont échangé avec les experts français.

Monsieur l'Ambassadeur Eric Lebédel échange avec Monsieur Miroslav Yanchev, maire de Zlatograd et Milena Ivanova du service de coopération technique de l'Ambassade de France.

L'Ambassadeur Monsieur Eric Lebédel a une nouvelle fois souligné l'importance de la coopération entre la France et la Bulgarie dans la lutte contre le changement climatique. Nikolay Kanchev a précisé que la réalisation des objectifs de gestion durable des déchets est également possible grâce à une coopération étroite avec l'ensemble de la société civile.

Le séminaire a été ouvert par Pierre Galio, Chef du Département Consommation et Prévention, l'Agence pour l'Environnement et le Contrôle de l'Énergie (ADEME). Il a exposé les chiffres du gaspillage alimentaire en France :  les Français ne consomment pas environ 150 kg de nourriture par an (nourriture achetée), ce qui représente 10 millions de produits perdus et gaspillés. La valeur théorique de ces pertes est estimée à 16 milliards d'euros soit 36% du budget de remboursement de la dette française. L'empreinte carbone équivaut à 15,3 millions de tonnes d'équivalent CO2 ou 3% de toutes les émissions nationales.

Pierre Galio, Chef du Département Consommation et Prévention, l'Agence pour l'Environnement et le Contrôle de l'Énergie (ADEME).

Pour remédier à cette situation, des mesures ont été prises afin de stimuler les activités individuelles et collectives pour éviter le gaspillage de produits alimentaires. La sensibilisation est la clé et l'engagement des citoyens est décisif. Les résultats parlent d’eux-mêmes : économies de 1 milliard d'euros par région. Ces économies poussent ensuite à réinvestir dans des produits de meilleure qualité qui seront moins souvent jetés et inutilisés.

La deuxième experte française, Mme Claudie Claudel, chef de projet à la Direction des déchets de la Métropole Lille métropolitaine, a confirmé que dans sa région, la collecte des déchets alimentaires représente encore une petite fraction de l'ensemble des biodéchets. Pour relever ce défi, une campagne de communication active est en cours dans la métropole lilloise. La MEL soutient également l'introduction expérimentale du compostage collectif à l'entrée des coopératives et dans les jardins partagés, dans les zones urbaines où la collecte séparée des biodéchets n'est pas appliquée. Grâce aux efforts des autorités locales et au soutien de la population, 98,1% de la récupération des déchets municipaux ont été réalisés (660 000 tonnes au total, 1,9% des déchets non dangereux déposés); 49,3% est l'utilisation de la fraction inorganique et la récupération d'énergie est de 48,8%.

Miroslav Yanchev, Pierre Galio, Claudie Claudel et Dany Dunat (Directrice de TRISELEC, struture qui aide à la réinsertion sociale et professionnelle de personnes vulnérables par la formation dans un centre de tri des déchets).

Miroslav Yanchev, maire de Zlatograd, lauréat du concours ECOOBCHTINA 2017 dans la catégorie "Gestion durable des déchets" a présenté le système de collecte sélective des déchets dans la municipalité. Il a commencé en 2016, avec une transition progressive d'un système mixte vers un système séparé de collecte des déchets porte-à-porte, une politique d'information active et des activités de recyclage. Le résultat est une réduction drastique de la quantité de déchets ménagers emmenés au dépôt régional.

Miroslav Yanchev a exprimé sa confiance que les bons résultats ont été obtenus grâce à la mise en œuvre de campagnes d'information pour un traitement responsable de la gestion des déchets et la non-réglementation de leur élimination. Engager les citoyens dans des initiatives annuelles de bénévolat municipal pour nettoyer l'environnement est également essentiel.

Retrouvez les témoignages des municipalités lauréates:

Interview de Madame Fandakova, Maire de la Ville de Sofia, lauréate de la catégorie "Gestion durable des déchets" Ecoobchtina 2017.

Interview de Miroslav YANCHEV, maire de Zlatograd, lauréat du concours ECOOBCHTINA 2017.

 

Le premier séminaire « Gestion durable de l’eau » a réunit experts français et bulgares, représentants des municipalités et des pouvoirs publics centraux, entreprises et associations

 

17 avril 2018, Sofia. Le premier séminaire du concours Villes durables sur le thème: « L’optimisation de l’approvisionnement en eau potable et la gestion durable des eaux usées » a eu lieu à l'Institut français. Monsieur Eric Lebedél, Ambassadeur de France en Bulgarie et Monsieur Nicolay Kantchev, Vice-ministre de l'Environement et de l'Eau ont ouvert le séminaire.

Nicolay Kantchev a remercié les organisateurs pour la troisième édition du concours et a souligné que grâce à Ecoobchtina, les relations bilatérales entre la Bulgarie et la France se sont renforcées, avec comme exemple concret la coopération fructueuse entre le Directoire du Bassin pour la gestion de l’eau dans la Région Est-Egéenne et l’Agence de l’eau Artois-Picardie.

Monsieur Jean-Paul Colin, Vice-Président de la métropole de Lyon en charge de l’eau et de l’assainissement a présenté les raisons – notamment le souhait d’une bonne gestion des finances publiques - qui ont poussé sa collectivité à faire cohabiter deux modèles de gestion : la région pour le traitement des eaux usées et la délégation de service public pour l’approvisionnement en eau potable. Tandis que Monsieur Arnaud Courtecuisse, Chef du Service Planification & Programme de l’Agence de l’eau Artois Picardie a présenté les missions d’une Agence de l’eau et le rôle de celle-ci dans le financement des infrastructures d’assainissement et d’épuration au bénéfice de collectivités locales à travers plusieurs cas pratiques.

La municipalité de Pavlikeni, lauréate de la catégorie gestion de l’eau de l’édition Ecoobchtina 2017, était représentée par Madame la Maire-adjointe Vatcheva qui a présenté le programme de rénovation du réseau d’eau potable et de valorisation des boues d’épuration mis en place à Pavelikeni.

Monsieur Jean-Paul COLIN, Vice-Président de la métropole de Lyon en charge de l’eau et de l’assainissement.

Monsieur Arnaud Courtecuisse, Chef du Service Planification & Programme de l’Agence de l’eau Artois Picardie.

 

Retrouvez le témoignage de Monsieur Arnaud VALLETEAU, Directeur exécutif de Sofiyska Voda-Veolia en Bulgarie.

 

Découvrez le Concours Ecoobchtina 2018 !

 

Comment soutenir les municipalités bulgares dans l’amélioration des conditions de vie urbaine de leurs citoyens ?

Lancement de la troisième édition du concours « villes durables / ecoobchtina » à l’occasion d’une conférence de presse organisée le 27 mars à l’Institut français de Bulgarie.

Madame Atanaska Nikolova, vice- ministre de l’environnement et de la gestion l’eau et Monsieur Valentin Iovev, vice-ministre du développement régional et des travaux publics, ont participé à la conférence de presse et ont confirmé l’engagement des ministères pour financer les visites d’étude en France au bénéfice des villes bulgares lauréates de la troisième édition du concours.

Ce projet est développé en partenariat avec les ministères bulgares de l’environnement et du développement régional et avec le soutien de Renault, Veolia, Weber Saint-Gobain depuis 2015 et, depuis cette année, Décathlon et le Fonds national de développement urbain.

La présence de 13 médias - dont Nova TV, la BTA (équivalent de l’AFP), Dnevnik, la BNR (radio nationale bulgare) ou encore Kapital -  malgré l’intense activité médiatique nourrie par la Présidence bulgare du Conseil de l’Union européenne illustre l’audience grandissante de notre initiative auprès des médias.

L’Ambassadeur français, Monsieur Eric Lebédel a ouvert la séquence en rappelant qu’Ecoobchtina est à la fois un concours qui récompense les municipalités bulgares et une véritable plateforme de coopération franco-bulgare en matière de « ville durable et intelligente».

Ce volet « plateforme de coopération » a d’ailleurs été repris par Madame Nikolova, qui a présenté l’initiative comme « une opportunité pour faire coopérer les pouvoirs publics de nos deux pays sur les enjeux de la ville durable en y associant les entreprises françaises ».

 

L’Ambassadeur Lebédel remercie le Vice-ministre Iovev pour son engagement pendant que la vice-ministre Nikolova échange avec Madame Semova, directrice de Saint-Gobain / Weber pour la Bulgarie.

L’Ambassadeur Lebédel a remercié les partenaires et notamment les jurys qui donnent de leurs temps et engagent leur crédibilité pour sélectionner les municipalités lauréates sur la base des questionnaires renseignés par ces dernières. J’ai également souhaité la bienvenue aux nouveaux partenaires de l’initiative tels que l’association des urbanistes bulgares ainsi qu’à Monsieur Miguel Sanchez, directeur de Décathlon en Bulgarie et à Monsieur Martin Zaimov, membre du « board » de la Société Générale en Bulgarie et directeur exécutif du Fonds national de développement urbain.

Décathlon parrainera une nouvelle catégorie « sport et société civile » destinée à récompenser 2 projets de la société civile qui promeuvent les valeurs du sport (respect des règles et des autres mais aussi dépassement de soi) et œuvrent au développement de l’activité physique dans un pays classé avant dernier en terme de pratique sportive à l’échelle européenne.

 

L’Ambassadeur Lebédel accueille notre nouveau partenaire Monsieur Sanchez, directeur de Decathlon pour la Bulgarie, en présence de Monsieur Valleteau, vice-Président de Veolia en Bulgarie.

Le fonds régional de développement urbain parrainera la nouvelle catégorie « gestion durable des espaces publics » qui récompensera les municipalités qui repensent l’éclairage public, développent des espaces verts et aménagent les lieux publics pour en faire des lieux de vie et d’activité et non plus seulement des espaces de transit.

En sus des représentants de Décathlon et du Fonds régional, Monsieur Renaud Pirel, directeur général de Renault-Nissan en Bulgarie ; Monsieur Arnaud Valleteau, directeur adjoint de Veolia en Bulgarie et donc Madame Snejana Semova, directrice générale de Weber (Saint-Gobain) en Bulgarie, étaient également présents pour marquer la poursuite de leurs engagements aux côtés des autorités françaises et bulgares.

La conférence de presse s’est clôturée par une série d’interviews filmées et réalisées dans la médiathèque de l’Institut français. Ce temps a permis de collecter les témoignages des représentants des entreprises partenaires pour, complétant ceux des maires lauréats de l’édition 2017, réaliser des films promotionnels qui seront diffusés dans les médias bulgares et qui pourront être mis en disposition du Département pour promouvoir l’initiative. Les interviews seront disponibles bientôt sur www.ecoobchtina.bg.

Lancement officiel du concours Ecoobchtina 2018, Conférence de Presse du 27 mars

Participation de M. Eric Lebédel, Ambassadeur de France en Bulgarie, au lancement officiel du concours #Ecoobchtina2018 à l'Institut français de Bulgarie, en compagnie de Mme Atanaska Nikolova, vice-ministre de l'Environnement et de l'Eau, de M. Valentin Iovev, vice-ministre du Développement régional et des Travaux publics, et de l'athlète de course d'orientation M. Kiril Nikolov dit "Disl".

Interview de François-Xavier Kowandy par Bulgarian News Agency pour le lancement de la troisième édition du concours Ecoobchtina

Cliquez sur le lien suivant pour accéder à la vidéo:

http://www.bta.bg/bg/video/show/id/0_dsrzuo0x