Procédures de candidature

Si vous êtes titulaire d’un diplôme admis en équivalence du baccalauréat français vous pouvez démarrer vos études supérieures en France à condition :

  • de maîtriser la langue française à un niveau adapté à la formation envisagée (diplôme recommandé DELF B2) ;
  • d’avoir un bon niveau scolaire dans les disciplines correspondant à la ­filière universitaire choisie ;
  • de financer votre séjour d’étude.

L’Institut français de Bulgarie n’attribue pas de bourses d’études pour la Licence et le Master 1.

Vous pouvez béné­ficier néanmoins, d’une bourse sur critères sociaux. Il faut constituer un Dossier social étudiant via le site Internet du CROUS concerné, entre le 15 janvier et le 31 mai de l’année en cours.

En fonction des études déjà faites et des diplômes obtenus, vous pouvez demander votre admission dans une formation supérieure en France (Licence ou Master) pour poursuivre votre cursus. L’établissement dans lequel vous souhaitez étudier est le seul habilité à valider votre formation antérieure.

Les procédures de candidature varient en fonction du type d’établissement et de la fi­lière choisie : procédures propres aux établissements concernés, Admission Post-Bac, validation des études ou des acquis.

Les étudiants étrangers, originaires d’un pays de l’Union européenne doivent effectuer un enregistrement en ligne sur le site Admission Post-Bac (APB) ou sur les sites Internet des universités de leur choix.

http://www.admission-postbac.org

Les étudiants étrangers, originaires d’un pays hors Union européenne sont concernés par la procédure Demande d’admission préalable (DAP) ou par la procédure CEF.

 

 

http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr

Les candidats titulaires ou futurs titulaires du baccalauréat français passé à l’étranger passent par la procédure Admission Post-Bac (APB).

http://www.admission-postbac.org

Dans les universités

L’étudiant peut demander plusieurs disciplines dans plusieurs universités. Attention, une demande dans l’académie de Paris, fort encombrée, a peu de chances d’aboutir.

Souvent, pour s’inscrire dans une université en France, les étudiants étrangers doivent avoir satisfait aux conditions qui permettent l’accès à l’enseignement supérieur dans leur pays. En Bulgarie, le diplôme de fi­n d’études secondaires ne donnant pas directement accès à l’enseignement supérieur dans la formation souhaitée, les candidats bulgares doivent fournir au moment de leur inscription défi­nitive à l’université française, une attestation d’accès à l’enseignement supérieur, délivrée par les services universitaires bulgares, après avoir passé un concours, un examen spécial, un entretien sur dossier.

Compte tenu du principe d’autonomie des universités, la décision d ‘admission relève exclusivement des établissements d’enseignement supérieur. La réponse positive n’est valable que pour l’année mentionnée sur le dossier. Au cas de non inscription elle ne sera pas reconduite pour l’année prochaine.

Dans les écoles et instituts spécialisés

Pour s’inscrire dans les établissements à caractère spéci­fique et/ou recrutement par voie de concours, jury d’admission ou sur titre, la demande d’inscription est à faire directement auprès de l’établissement concerné.

 

Pour une inscription en L1 d’architecture, les candidats sont concernés par la procédure APB.

http://www.admission-postbac.org 

http://www.archi.fr/ECOLES

Dans les Grandes écoles

L’accès aux Grandes écoles se fait par le biais des CPGE (Classe préparatoire aux grandes écoles)

Les candidats doivent effectuer une inscription en ligne sur le site Admission Post-Bac (APB). Peuvent candidater les titulaires du baccalauréat français ou d’un titre admis en équivalence.

http://www.admission-postbac.org

L’admission en classe préparatoire est conditionnée par les résultats scolaires. Une inscription directement après le baccalauréat est possible dans les grandes écoles en 5 ans à cycle préparatoire intégré.

 

De nombreuses Grandes Ecoles possèdent par ailleurs un système d’admission sur titre, ou un concours réservé aux étudiants étrangers. Dans les deux cas, l’étudiant suit d’abord 2 ou 3 années d’études dans son pays avant de poser sa candidature. Les procédures sont propres à chaque Grande École : il faut se renseigner sur leur site Internet.

Conseils 

- les candidats doivent veiller à ce que leurs dossiers de candidature soient remplis avec le maximum de précision et notamment que soit bien argumenté le volet motivation ;

- veillez également à ce que votre profil (série) soit adapté à la discipline choisie ;

- ne jamais envoyer les originaux des documents joints mais les conserver pour les présenter à l’université d’affectation au moment de l’inscription défi­nitive ;

- tous les documents rédigés en bulgare doivent être traduits et certifiés conformes.

Pièces justificatives

À rajouter au dossier de candidature (à titre indicatif) :

- un extrait de l’acte de naissance traduit et légalisé ou une pièce d’identité ;

- justificatifs du niveau de français du candidat (diplômes DELF ou DALF, certifi­cats TCF ou TEF) ;

- pour les bacheliers - les relevés des notes (classes de 9ème, 10ème, 11ème, 12ème – 1er semestre) ;

- pour ceux qui ont déjà fini leurs études secondaires – Diploma za zavarcheno sredno obrazovanie ;

- pour les étudiants en première année à l’université – certificat d’inscription; pour ceux qui sont en deuxième année et supérieure - relevé des notes et attestation d’inscription administrative ;

- pour les titulaires d’un diplôme d’études secondaires qui veulent poursuivre des études d’architecture le relevé des notes des classes de 10ème , 11ème et 12ème et un dossier de travaux personnels (book) format A4 ;

- pour ceux qui travaillent - pièces justi­ficatives.