Histoires sans importance du passé 5

Cycle documentaire, entrée libre

5 mai, 19h00

 

Maison No. 8 (De la vie des retardés mentaux)

Bulgarie, 1986, 30 min.

Réal. Nikolay Volev

 

 

Scénario Nikolay Volev, idée Ivo Draganov

Image Emil Hristov

Dans une institution spécialisée, la préparation pour les festivités à l’occasion de la fête de l’enfant apporte un peu d’excitation dans la vie des déficients mentaux.

Pour la première fois, le cinéma bulgare traite des problèmes des enfants souffrant d’handicaps mentaux sévères. Le film est aussi une métaphore puissante du ’’socialisme réel’’.

Prix de FIPRESSI, Festival d’Oberhausen, 1987

Prix du public, biennale du film documentaire, Lyon, 1987

Prix du jury international, Clermont-Ferrand, 1988

Version bulgare

 

 

Chronique noire

Bulgarie, 1990, 27 min

Réal.  Eldora Traykova 

Scénario Dimitar Déréliev

Image Emil Topousov

Une chronique sans pardon des jours qui suivent la catastrophe du Tchernobyl. Les chefs d’état cachent la vérité sur la situation et les conséquences possibles et propagent des mensonges sur les écrans de télévision, sans honte et sans peur.

1991, Prix du festival de la Croix rouge, Sofia, 1991
 

Version bulgare